Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'auteur

Musiques, Cultures, Etc.

Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'auteur

Messagepar roland65 » 09 Mai 2018, 08:23

Image

Ces jours-ci sort "Gringo", le huitième album de Pierre Schott. Oui, huit albums déjà, pour près de trente ans de carrière, le Strasbourgeois n'est pas un débutant et ce nouvel album, dense et onirique le prouve magnifiquement.

La pochette annonce la couleur, on sait qu'à la suite de Pierre, on filera sur les routes désertes, "le vent dans les semelles, délaissant les séquelles", pour aller "au bout de la Terre". On partira sur "les chemins de France" et on écoutera "les tambours du silence"'...

Au fil des dix titres habités de l'album, on croisera, au hasard, un milan noir, une petite reine (bien sûr), la tierce personne mais aussi Robert Johnson et son fantôme, hanté par "la vie volage", sur les rives du Mississippi.

L'album est d'une musicalité étonnante et la prise de son est remarquable (Pierre Schott est aussi ingénieur du son).

Une grande réussite et un grand plaisir d'écoute.

Disponible (et en écoute) sur http://www.pierreschott.com/


Propos de l'auteur (recueillis par mail)
-----------------------------------------------------

Gringo :

Il me tenait à cœur de faire un disque enjoué et plaisant, en hommage aux gens (public et profession) qui me soutiennent depuis 30 ans. C’était devenu une urgence, au fil des décès de personnes auxquelles je dois beaucoup (Tom Arena, éditeur et mécène sur mon 1er album, Francis Dreyfus, distributeur de mon 2e album, Christian Noaille, mon manager entre 1993 et 2006 et puis Bashung, Willy DeVille et Higelin qui avaient insisté pour leurs premières parties…). Faire un album qui corrobore ce qu’ils appréciaient chez moi.

La scène :

Dans ma situation socio-professionnelle (je ne me consacre à la musique qu’en dehors des 35h que me prend mon emploi), ça reste parfaitement dans mes cordes, de pondre un album à la hauteur des productions françaises actuelles, qui fasse figure honorable dans le paysage culturel d’aujourd'hui. Je sais écrire et enregistrer des chansons aux univers singuliers et intéressants. Mais pour casser la baraque sur scène, ça va être juste. Par rapport aux bêtes de course que je vois sur les planches de ma région, par rapport aux standards du show aujourd’hui, ça va être difficile de compenser le kilométrage qui me fait défaut, d’attirer des investisseurs pour préparer un programme intéressant : groupe, répétitions, son, lumière, vidéo… de convaincre un tourneur et des programmateurs même pour jouer dans des salles à 200 places alors que je peine à attirer 50 personnes en Alsace.

Voilà : tout n’est pas nickel dans mon dossier et je suis d’autant plus content que ce Gringo échappé du diable vauvert, sache offrir cette parenthèse plutôt miraculeuse aux impondérables de mon parcours et à la logique du temps qui passe.

Vivre, c’est sauver ce qui peut l’être!
Elles blessent toutes, la dernière tue.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3374
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar roland65 » 09 Mai 2018, 08:35

Elles blessent toutes, la dernière tue.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3374
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar Arthur Gordon Pym » 09 Mai 2018, 08:42

Je suis surpris de ne voir nulle part, dans les propos rapportés de Pierre Schott, le nom de JJ Cale, autant en tant qu'inspirateur (toucher des cordes de sa guitare, voix murmurée, etc.), qu'en tant que parmi les personnes disparues à qui il doit beaucoup. Pour moi quoi qu'il en soit, Pierre Schott, demeure notre JJ Cale alsacien.
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 292
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar roland65 » 09 Mai 2018, 08:54

Arthur Gordon Pym a écrit:Je suis surpris de ne voir nulle part, dans les propos rapportés de Pierre Schott


Si si, il en parle dans l'interview de Sud Ouest...
Elles blessent toutes, la dernière tue.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3374
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar Arthur Gordon Pym » 09 Mai 2018, 10:03

roland65 a écrit:
Arthur Gordon Pym a écrit:Je suis surpris de ne voir nulle part, dans les propos rapportés de Pierre Schott


Si si, il en parle dans l'interview de Sud Ouest...

Ah OK, je ne l'ai pas encore lue. Sinon, je viens d'écouter l'album, disponible sur Deezer pour les abonnés, et je ne peux que le recommander. C'est dans la veine des albums précédents, mais quand on aime ce style, on en redemande.
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 292
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar roland65 » 09 Mai 2018, 10:13

Arthur Gordon Pym a écrit:Sinon, je viens d'écouter l'album, disponible sur Deezer


Ah, je ne savais pas que l'album était sur Deezer... C"est bien, ça peut faire découvrir l'artiste à des gens qui passeraient à côté sinon...
Elles blessent toutes, la dernière tue.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3374
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar Arthur Gordon Pym » 09 Mai 2018, 10:23

Ça y est, j'ai lu l'article de Sud-Ouest, très intéressant.
Je suis complètement d'accord avec Pierre Schott lorsqu'il dit, en réponse à la question suivante posée par Yannick Delneste : "Dans la scène francophone ou d'ailleurs, de quels artistes vous sentez-vous proches? Lesquels suivez-vous avec intérêt et pourquoi?"

Réponse de Pierre Schott "Je ne sais. Disons que ce sont les priorités esthétiques qui m’attirent, les artistes qui enfoncent leur clou au delà de leur rapports avec un public. J’ai fini par apprécier l’univers singulier de Rodolphe Burger. J’affectionne aussi les live de ZZ Top avec l’architecture autour de la guitare de B Gibbons. La discographie de JJ Cale reste mon univers préféré. Indéniablement, les productions anglo saxonnes sont celles qui ont forgé l’essentiel de ma culture musicale et je comprends les arguments des musiciens qui optent pour la langue de Shakespeare. Mais il m’importe de m’adresser aux français en français, de ferrailler sur ce terrain là. C’est une intéressante aventure, plus compliquée culturellement, plus riche en enseignements, plus savoureuse dans les résultats."

On s'aperçoit que Pierre Schott ne cite aucun artiste français actuel, Rodolphe Burger n'étant pas vraiment un jeunot. En définitive, nous sommes nombreux à être "des vieux cons" (voir sujet correspondant "suis-je un vieux con ?").
Modifié en dernier par Arthur Gordon Pym le 09 Mai 2018, 14:35, modifié 3 fois.
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 292
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar roland65 » 09 Mai 2018, 10:26

Arthur Gordon Pym a écrit:On s'aperçoit que Pierre Schott ne cite aucun artiste français actuel. En définitive, nous sommes nombreux à être "des vieux cons" (voir sujet correspondant, juste en-desoous, pour le moment).


Eh oui... Il y a des petits nouveaux intéressants, mais pas grand chose qui excite nos oreilles étalonnées depuis 30 ans à la six cordes...
Elles blessent toutes, la dernière tue.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3374
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar Arthur Gordon Pym » 09 Mai 2018, 10:37

roland65 a écrit:Eh oui... Il y a des petits nouveaux intéressants, mais pas grand chose qui excite nos oreilles étalonnées depuis 30 ans à la six cordes...

Pierre Schott constate lui-même que son style n'est plus à la mode. Et pourquoi la mode nous imposerait-elle des goûts que nous n'avons pas ? Restons nous-mêmes et continuons d'aimer ce que l'on a toujours aimé.
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 292
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar Arthur Gordon Pym » 09 Mai 2018, 14:45

roland65 a écrit:
Arthur Gordon Pym a écrit:Sinon, je viens d'écouter l'album, disponible sur Deezer


Ah, je ne savais pas que l'album était sur Deezer... C"est bien, ça peut faire découvrir l'artiste à des gens qui passeraient à côté sinon...

Tous les albums de Pierre Schott sont présents sur Deezer. Paradoxalement, concernant Gérard Manset, on ne trouve que les CD du coffret "Mansetlandia" et le "Best of 2015", c'est tout. Peut-être que Manset lui-même s'oppose à la diffusion des ses autres albums par ce canal ?
Modifié en dernier par Arthur Gordon Pym le 09 Mai 2018, 19:15, modifié 1 fois.
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 292
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar Pidji » 09 Mai 2018, 17:12

Pas écouté encore "Gringo"...Mais vu que R. Burger est cité par P. Schott j'en profite pour dire que j'aime beaucoup. Kat Onama aussi et bien sûr l'album "c'est dans la vallée" avec O. Cadiot.
Pidji
 
Messages: 69
Enregistré le: 10 Mar 2016, 15:15
Localisation: Allier

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar akdonf1 » 10 Mai 2018, 00:28

Voix très monotone pas de feeling
akdonf1
 
Messages: 74
Enregistré le: 15 Avr 2018, 08:52

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar roland65 » 10 Mai 2018, 08:56

Une chronique du disque, chez delafenetredenhaut.
Elles blessent toutes, la dernière tue.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3374
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar Arthur Gordon Pym » 10 Mai 2018, 09:43

akdonf1 a écrit:Voix très monotone pas de feeling

Et pourtant ...
"Musicien nourri à la pop, au blues et au reggae des années 60 et 70, Pierre Schott connait la gloire éphémère en 1987, avec Raft et son tube festif "yaka dansé". Le duo (dont Christian Fougeron était le chanteur et leader) sortira deux albums (86 et 89) avant de se séparer en 90.

Logiquement retourné à ses rêveries de campagnard solitaire et à son instrument fétiche, le guitariste au karma sinueux trouve son propre style et livre entre 1992 et 2010 cinq albums d'une pop française nonchalante et contemplative, hors format mais appréciée des mélomanes. Tanita Tikaram apparaitra sur un album. Alain Bashung, Willy DeVille et les Innocents l'inviteront sur les planches. FIP et Libération entre autres, le soutiendront fidèlement pendant 20 ans.

Alors que son 6e album est sorti en avril 2013, cet auteur-compositeur atypique, cousin improbable de Gérard Manset, de JJ Cale et du Douanier Rousseau, retrouve la scène avec sa guitare "blue clair" et ses chansons de chamane mélancolique..."

Appréciation piquée au hasard sur Internet (je ne cite pas la source car ce texte revient plusieurs fois sans signature. L'auteur se reconnaîtra de lui-même).

Le chien passe devant la caravane à bois...
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 292
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Re: Gringo, de Pierre Schott, chronique et propos de l'aute

Messagepar Arthur Gordon Pym » 10 Mai 2018, 09:48

roland65 a écrit:Une chronique du disque, chez delafenetredenhaut.


Je ne peux m'empêcher de reproduire ici la conclusion de cette chronique de Baptiste Vignol :

"Qu’un artiste de cette qualité dégaine dans son coin un disque aussi lumineux démontre à quel point les labels sont aujourd’hui définitivement largués, pas loin de la voiture-balai. Mais cela n'est pas le sujet."

A bon entendeur (c'est le cas de le dire), salut.

Ceci n'empêche pas d'aller lire la chronique dans son intégralité.
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 292
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Suivante

Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité