con-temporain ?

Musiques, Cultures, Etc.

Re: con-temporain ?

Messagepar Aubert » 25 Jan 2018, 14:29

Je crois que la cote de Damien Hirst a beaucoup baissé, ces dernières années....
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Re: con-temporain ?

Messagepar Claire » 26 Jan 2018, 11:12

Tiens ce matin ils parlaient du « cadeau » de Jeff Koons, à la radio. Je crois qu’a Noël prochain je vais offrir à mon neveu l’idée d’un voyage au Pérou. Charge à ses parents de le financer, au besoin avec l’argent qu’ils ont reçu de l’Etat pour rénover leur gentilhommière du XVIIIeme. Ils pourraient en profiter pour lui confier une affiche publicitaire de leur chaîne hôtelière, à placarder sur l’hôtel de ville de Lima, afin de commémorer dignement le massacre du 14 juillet à Nice. Une affiche artistique, bien entendu.
Tout ça se tient.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1321
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: con-temporain ?

Messagepar Geronimo355 » 05 Fév 2018, 05:44

Image

Jean-François Martel est un auteur canadien très critique sur l'art contemporain. Il a écrit un essai revigorant intitulé Reclaiming Art in the Age of Artifice: A Treatise, Critique, and Call to Action.

Son livre critique l'art actuel soumis aux lois trompeuses du marché, la banalisation de la culture spectaculaire, la pernicieuse influence du progrès technologique lorsque ce n'est pas la technologie qui s'adapte à nos désirs et besoins mais au contraire nos désirs et besoins qui s'adaptent à la technologie. Il compare l'état déplorable de l'art à celui de la biosphère qui est elle aussi en danger d'extinction.


Interview en anglais : http://www.teemingbrain.com/interview-with-j-f-martel/

Présentation de son livre en espagnol sur le site des éditions Atalanta dont le catalogue est d'un grand intérêt (on y trouve par exemple un très beau livre sur l'artiste peintre espagnole Remedios Varo) :

https://www.edicionesatalanta.com/libro.php?id=124


Image

Image

Image
Five keys to the secret world of Remedios Varo
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 74
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: con-temporain ?

Messagepar Arthur Gordon Pym » 05 Fév 2018, 14:25

Une autre vision de l'art contemporain au Canada, ou plutôt au Québec, par une spécialiste renommée (là-bas), HeleneCaroline Fournier.
A lire ici.

La québécoise HeleneCaroline Fournier œuvre dans le domaine de l'art (les arts visuels) au niveau international depuis 1997. Elle a publié en 2012 un essai de 115 pages sur le métier d’agent d’artistes en arts visuels. Un ouvrage qui a révolutionné l’image traditionnelle de la profession. Rédactrice spécialisée, elle a écrit de nombreuses monographies et catalogues d’artistes dont elle a signé tous les textes. En 2013, elle s’inscrit dans la lignée des théoriciens de l’art contemporain. Elle devient également journaliste indépendante spécialisée dans les arts visuels. En 2015, elle publie le fruit d'une recherche en herméneutique de l'art. Le livre s'intitule "Pour une lecture éclairée de l'art contemporain" et compile une centaine d'œuvres contemporaines expliquées. En 2016, elle devient évaluatrice en collections privées et corporatives. Elle a étudié pendant quatre ans, à temps plein, le marché international de l’art contemporain en Europe (France, Belgique, Luxembourg, Allemagne). Elle est membre de l'IHIQS (USA) depuis 2004.
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 446
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Re: con-temporain ?

Messagepar Geronimo355 » 28 Sep 2018, 15:15

Image

En mai dernier, Annie Le Brun a publié ce très bon livre qui dénonce la complicité de l'art contemporain avec la barbarie marchande :

"C’est la guerre, une guerre qui se déroule sur tous les fronts et qui s’intensifie depuis qu’elle est désormais menée contre tout ce dont il paraissait impossible d’extraire de la valeur. S’ensuit un nouvel enlaidissement du monde. Car, avant même le rêve ou la passion, le premier ennemi aura été la beauté vive, celle dont chacun a connu les pouvoirs d’éblouissement et qui, pas plus que l’éclair, ne se laisse assujettir.

Y aura considérablement aidé la collusion de la finance et d’un certain art contemporain, à l’origine d’une entreprise de neutralisation visant à installer une domination sans réplique. Et comme, dans le même temps, la marchandisation de tout recours à une esthétisation généralisée pour camoufler le fonctionnement catastrophique d’un monde allant à sa perte, il est évident que beauté et laideur constituent un enjeu politique.

Jusqu’à quand consentirons-nous à ne pas voir combien la violence de l’argent travaille à liquider notre nuit sensible, pour nous faire oublier l’essentiel, la quête éperdue de ce qui n’a pas de prix ?"


Annie Le Brun parle : https://www.youtube.com/watch?v=p6EuaUUZ6T4
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 74
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: con-temporain ?

Messagepar Claire » 28 Sep 2018, 15:30

oui, j'ai beaucoup aimé ce qu'elle dit. Elle insiste aussi sur l'importance de la différenciation, et c'est vrai que parfois si je réfléchis à tout ce qui a disparu dans le monde en 200 ans en terme de langues, traditions, coutumes, mythologies, pratiques quotidiennes, dénominations, musiques, j'ai le sentiment que c'est comme la disparition des espèces animales : la naissance d'un monde uniforme, monotone et bête, réduit à une sous-culture de la consommation.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1321
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: con-temporain ?

Messagepar Geronimo355 » 29 Sep 2018, 04:42

Claire a écrit:oui, j'ai beaucoup aimé ce qu'elle dit. Elle insiste aussi sur l'importance de la différenciation, et c'est vrai que parfois si je réfléchis à tout ce qui a disparu dans le monde en 200 ans en terme de langues, traditions, coutumes, mythologies, pratiques quotidiennes, dénominations, musiques, j'ai le sentiment que c'est comme la disparition des espèces animales : la naissance d'un monde uniforme, monotone et bête, réduit à une sous-culture de la consommation.

Exactement. C'est tout à fait ça, Claire. Nous assistons depuis une quarantaine d'années à l'avènement de l'économie totalitaire comme seule rationalité possible et à la destruction de tout ce qui entrave sa progression. Ceci est accompli à travers le système technologique qui détruit l'autonomie individuelle, les bases d'une démocratie véritable et la civilisation elle-même, comme l'expliquait très bien, dès 1956, Lewis Mumford dans Les Transformations de l'homme

Et puis les noms de Guy Debord et Jaime Semprun ont été évoqués, ce n'est pas par hasard, car eux aussi ont très bien senti dans quelle direction funeste allait la société
.
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 74
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: con-temporain ?

Messagepar Claire » 29 Sep 2018, 12:17

Dans le même temps, et c’est ce qui vient complexifier un discours qui pourrait être passéiste, il y a eu une explosion de la création individuelle et surtout des possibilités de partage dans le monde entier des œuvres créées. C’est comme si des créations groupales millénaires et localisées avait été effacées au profit d’une créativité individuelle fourmillante et mondialisée...enfin on pourrait voir ça ainsi. Et ça donnerait aux artistes une responsabilité et un rôle de protection de la différence, de la différenciation et de la beauté. Annie Le Brun relie beauté et singularité.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1321
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: con-temporain ?

Messagepar Geronimo355 » 01 Oct 2018, 10:12

Claire a écrit:Dans le même temps, et c’est ce qui vient complexifier un discours qui pourrait être passéiste, il y a eu une explosion de la création individuelle et surtout des possibilités de partage dans le monde entier des œuvres créées. C’est comme si des créations groupales millénaires et localisées avait été effacées au profit d’une créativité individuelle fourmillante et mondialisée...enfin on pourrait voir ça ainsi. Et ça donnerait aux artistes une responsabilité et un rôle de protection de la différence, de la différenciation et de la beauté. Annie Le Brun relie beauté et singularité.

C'est ce qu'affirmait aussi Jaime Semprun (dont Annie Le Brun était proche) dans les notes éparses en vue d'un article intitulé Pourquoi il n'y a pas d'art contemporain (notes publiées dans le volume posthume Andromaque, je pense à vous !):



L'œuvre d'art est par essence individuelle, dans sa création comme dans sa réception. Effacement de l'individualité et abolition de l'art.

Il n'y a pas d'art social. La teneur artistique s'évapore dans l'art socialement dirigé.

L'abolition de l'art par la société de masse. Tous artistes ! La démocratie : artistes en boulangerie.



Pourquoi des artistes ? Aujourd'hui nécessairement anachroniques.

Le devoir, pour un artiste, d'être anachronique : quand c'est contemporain, ce n'est pas de l'art ; quand c'est de l'art, ce n'est pas contemporain. Ce qui est art (sensation distillée, etc. : cf. Adorno) ne peut être contemporain, mais seulement "d'une autre époque" - la prochaine.

L'abolition des contraintes (formelles) à l'intérieur d'une société fondée sur la contrainte = le conformisme de l'informel.


Fusion de l'art et de la publicité.

Les querelles sur l'art contemporain sont sans objet. En réalité, il n'existe rien de tel. Dans un roman de science-fiction du milieu du XXe siècle, étaient exposées dans les musées les œuvres des publicitaires et "créatifs" du passé... Nous en sommes là, à cette nuance près que les publicitaires se faisant "artistes" (créatifs), les artistes se sont faits publicitaires (d'eux-mêmes et de leur monde). Ce qui porte le nom d'art contemporain est un composé de publicité, de finance spéculative et de bureaucratie culturelle.



Peut-être dira-t-on, avec quelques bonnes raisons, que c'est une gageure, dans un tel monde (dans un tel moment de l'histoire), d'être peintre. Mais c'en est une, aussi, d'être un homme... ("Soyez des hommes !")


Les trémolos des pleureuses de la "haute culture"... Quelle culture, quand le travail se décompose en opérations mécaniques, sans cohérence ni sensibilité ?
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 74
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: con-temporain ?

Messagepar Geronimo355 » 17 Mar 2019, 19:04

Image
1983-2013 Années noires de la peinture : Une mise à mort bureaucratique ?


Les artistes contemporains les plus médiatiques sont capables de tout sauf de peindre, de sculpter ou de graver. A en croire la terminologie officielle, ils "installent", "conceptualisent" et "subvertissent" ; allant jusqu'à "détourner" tous les objets du quotidien, déchets compris. De cet ensemble disparate, l'on ne retiendrait qu'un effet de mode, qu'un caprice du goût assez anodin, s'il n'obéissait à une véritable "révolution culturelle" soigneusement institutionnalisée : visant à éradiquer les arts plastiques traditionnels au motif qu'ils seraient dépassés et donc voués à disparaître. Aussi n'est-ce pas un hasard si les réalisations contemporaines qui "revisitent" les oeuvres majeures du patrimoine culturel en effacent systématiquement la facture d'origine. De quoi remettre en cause la thèse du déclin historique au profit du scénario rigoureusement inverse : c'est bien d'un complot planifié en haut lieu, aux puissantes motivations mercantiles, que meurent la peinture, la sculpture et la gravure. Tout aurait commencé voici trente ans... Trois artistes ont uni leurs efforts pour explorer le progrès d'un insidieux travail d'endoctrinement aux répercussions sans précédent sur la théorie et le marché de l'art. Une salutaire opération de dessillement.
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 74
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: con-temporain ?

Messagepar roland65 » 17 Mar 2019, 20:31

Geronimo355 a écrit:c'est bien d'un complot planifié en haut lieu, [...] Tout aurait commencé voici trente ans... Trois artistes ont uni leurs efforts [...]
[/quote]

Con-plotiste ?
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3493
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: con-temporain ?

Messagepar Geronimo355 » 17 Mar 2019, 20:47

À propos du financement par la CIA de l'expressionnisme abstrait pendant la guerre froide :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Expressio ... politiques



En 1995, d'anciens fonctionnaires américains confirment les rumeurs qui circulent depuis plusieurs années selon lesquelles les artistes de ce mouvement ont été financés par l'administration des États-Unis via l'un de ses services secrets, la CIA, en vue d'en faire une arme idéologique pour le bloc occidental dans le contexte de la guerre froide.
Cette stratégie culturelle voyait dans l'expressionnisme abstrait un moyen d'affirmer la créativité, la liberté intellectuelle et le rayonnement artistique des États-Unis, en faisant apparaitre par contraste l'art officiel des pays communistes, le réalisme socialiste, comme codifié, rigide et fermé. Tom Braden, ancien chef de la division des relations internationales de la C.I.A. et ancien secrétaire exécutif du Musée d'Art Moderne de New York (MoMA), déclare dans un entretien : « Je pense qu'il s'agissait de la plus importante division de la C.I.A. et je pense que cela a joué un rôle déterminant dans la Guerre froide. »

Cela ne signifie pas qu'il s'agissait d'une création pure et simple de la CIA, les artistes ayant pu ignorer d'où provenait l'argent qui les finançait. L'ancien agent Donald Jameson indique ainsi que si les artistes en question avaient des sympathies pour le communisme ou l'URSS, c'était encore mieux du point de vue de l'Agence.
Cette volonté de la part des dirigeants américains de présenter l'abstraction new-yorkaise comme la réelle avant-garde artistique et la nouvelle référence culturelle s'est concrétisée par un très vaste programme mis en place avec d'importants moyens financiers par la CIA. Est né de cette manière « un système inédit de consécration de l'art » et de fabrication de la valeur financière des œuvres en réseau, qui impliquait fondations, musées, universités, mécènes et associations diverses. Des galeristes tels que Leo Castelli et les liens qu'il entretenait avec la direction du Museum of Modern Art ont joué un rôle essentiel dans ce dispositif. Analysant cette période, l'historienne britannique Frances Stonor Saunders avance que l'expressionnisme abstrait n'aurait pas été reconnu et célébré comme il l'a été sans l'aide de la CIA.

Reconnaissance que Serge Guilbaut présente comme l'aboutissement de la politique culturelle menée par les États-Unis, le pop art remplaçant toute proposition esthétique par une adhésion à la société de consommation et réduisant l'art au design. La jonction entre l'expressionnisme abstrait et le pop art donne naissance à la fin du XXe siècle à l'« art contemporain », une production entièrement soumise aux lois du marché et animée par des « créateurs » désormais dépourvus de tout savoir-faire et indépendants de toute tradition esthétique.

Image
Frances Stonor Saunders, Qui mène la danse ? La CIA et la guerre froide culturelle
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 74
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: con-temporain ?

Messagepar roland65 » 18 Mar 2019, 09:13

Geronimo355 a écrit:À propos du financement par la CIA[...]


Con-sternation !
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3493
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: con-temporain ?

Messagepar mawashi » 18 Mar 2019, 12:04

nos démocraties sont magnifiques
Avatar de l’utilisateur
mawashi
 
Messages: 210
Enregistré le: 12 Sep 2008, 23:11
Localisation: Auxerre

Re: con-temporain ?

Messagepar Claire » 18 Mar 2019, 12:43

C'est bien intéressant tout ça. Moi je n'y connais rien en peinture, mais je fréquente un peu les milieux de la poésie contemporaine. La différence (de taille) c'est qu'il n'y a absolument aucun enjeu financier, au contraire, écrire et éditer de la poésie ça coûterait plus tôt de l'argent.
Mais ce que je ressens parfois c'est l'ombre portée de la même tendance à la dérision, à l'attaque de la pensée et du langage, et les conformismes. Ceci dit, il y a beaucoup de bons poètes, de gens honnêtes, ne serait-ce que parce qu'il n'y a rien à gagner non plus ou presque en terme de célébrité.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1321
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

PrécédenteSuivante

Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités