faute

Musiques, Cultures, Etc.

faute

Messagepar Monfreid... » 03 Déc 2015, 18:47

ça me fait marrer de poster ça...

il doit y en avoir d'autres, mais dans "lumières".. il dit "on se souvient, on se rappelle de quelque chose", or, "se rappeler" ne peut être suivi de "de" dans la langue française.

voilà, ce poste est inutile :)
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Messagepar labbé » 03 Déc 2015, 21:00

Renaud, à un maument, il chante: "quand le ven souflera, je repartira"... en fête, c'est "repartirai" qu'on dit.

Ceci dit... on doit en trouver d'autres... :arrow: :wink:
labbé
 
Messages: 955
Enregistré le: 10 Oct 2008, 15:14

Messagepar Claire » 03 Déc 2015, 21:53

La faute de Renaud est certainement volontaire et celle de Manset certainement pas...et il y en a d'autres. Mais on s'en fout l'essentiel est ailleurs.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1324
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Messagepar Lionel » 03 Déc 2015, 22:25

Pour me rassurer sur la perfection de cette chanson (je parle de la cathédrale qu'est la première version, pas du gentil titre pop qu'est la version 2014...), je me suis toujours dit que Manset disait:

On se souvient, on se rappelle, de quelque chose.

Bref, un truc de ponctuation qui ne empêchait que le "de" soit lié au "rappelle".
Avatar de l’utilisateur
Lionel
 
Messages: 969
Enregistré le: 05 Jan 2005, 11:37
Localisation: Strossburi

Messagepar labbé » 03 Déc 2015, 22:54

C'est vrai que ça me choque moins que :


Un jour je parlerai moins
Jusqu’au jour où je ne parlerai plus
Un jour je courirai moins
Jusqu’au jour où je ne courirai plus
labbé
 
Messages: 955
Enregistré le: 10 Oct 2008, 15:14

Messagepar Monfreid... » 04 Déc 2015, 07:41

entendons-nous bien, je me moque totalement du fait qu'il ait fait (ou pas) une faute ou qu'elle soit volontaire (ou pas).
L'auteur est libre de s'amuser avec la langue et les sonorités, ça m'a juste fait marrer de le remarquer (vu les fautes tout ça...).
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Messagepar Emmanuel » 04 Déc 2015, 08:28

Moi c'est celle-ci qui me revient : "C’est un piège où tombera
Le loup, le chien, l’homme et le rat"
Emmanuel
 
Messages: 345
Enregistré le: 20 Mar 2006, 08:14
Localisation: Nancy

Messagepar roland65 » 04 Déc 2015, 08:32

labbé a écrit:C'est vrai que ça me choque moins que :
Un jour je parlerai moins
Jusqu’au jour où je ne parlerai plus
Un jour je courirai moins
Jusqu’au jour où je ne courirai plus


Eh, c'est volontaire là...
RB
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3498
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Messagepar roland65 » 04 Déc 2015, 08:37

Emmanuel a écrit:Moi c'est celle-ci qui me revient : "C’est un piège où tombera
Le loup, le chien, l’homme et le rat"


Dans Vies monotones :

Des portes lourdes et blindées
Que n'ouvriront plus jamais personne

Il y en a plein des fautes de grammaire. Rappelez-vous que Manset n'a pas eu son bac à cause du français : zéro, note éliminatoire en raison d'une orthographe déficiente... Et d'une grammaire approximative ?
En général, ça ne me gêne pas, sauf pour Vies monotones où ça me saute à la figure à chaque fois.
RB
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3498
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: faute

Messagepar roland65 » 04 Déc 2015, 08:40

Monfreid... a écrit:ça me fait marrer de poster ça...

il doit y en avoir d'autres, mais dans "lumières".. il dit "on se souvient, on se rappelle de quelque chose", or, "se rappeler" ne peut être suivi de "de" dans la langue française.

voilà, ce poste est inutile :)


Daniel Darc ne fait pas la faute, lui :

"Je me souviens je me rappelle
Ces temps ; ces lieux chers à mon coeur
Le jour baissait, j'étais près d'elle
Je me foutais bien du malheur

Dissimule dans le silence
Tes sentiments, tes espérances ;
Qu'ils montent et plongent sans bruit,
Etoiles brillant dans la nuit

Je me souviens je me rappelle
Très doucement jouait le vent
Alors elle me semblait si belle
Alors, moi j avais tout le temps

Je me souviens je me rappelle
Une croix trop lourde pour moi
Un bois qui pèse et m'écartèle
Pourtant comme j'aimais cette croix"
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3498
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Messagepar laurent44 » 04 Déc 2015, 09:42

Tu ne m'as pas laissé le temps
de dire tout c'que je t'aime
ni tout c'que tu me manques


DAVID HALLYDAY
laurent44
 
Messages: 26
Enregistré le: 19 Jan 2005, 22:05

Messagepar Lionel » 04 Déc 2015, 10:34

Emmanuel a écrit:
Moi c'est celle-ci qui me revient : "C’est un piège où tombera
Le loup, le chien, l’homme et le rat"


Dans Vies monotones :

Des portes lourdes et blindées
Que n'ouvriront plus jamais personne

Il y en a plein des fautes de grammaire. Rappelez-vous que Manset n'a pas eu son bac à cause du français : zéro, note éliminatoire en raison d'une orthographe déficiente... Et d'une grammaire approximative ?
En général, ça ne me gêne pas, sauf pour Vies monotones où ça me saute à la figure à chaque fois.
RB


Il n'y a pas de faute dans "C'est un parc" (de mémoire, c'est un truc assez utilisé dans les poésies - l'accord avec le dernier sujet - et voir aussi http://grammaire.cordial-enligne.fr/man ... LT_SUJ.htm).

Par contre, je n'avais jamais tilté sur Vies Monotones (comme quoi...)

Mais je rejoins l'ami Monfreid sur ce qui le fait marrer.
Avatar de l’utilisateur
Lionel
 
Messages: 969
Enregistré le: 05 Jan 2005, 11:37
Localisation: Strossburi

Messagepar roland65 » 04 Déc 2015, 13:14

Eh non ça ne marche pas, à cause de la conjonction de coordination "et". Il aurait fallu :

"C'est un piège où tombera
Le loup, le chien, l'homme, le rat"

RB
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3498
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Messagepar Lionel » 04 Déc 2015, 17:09

Je te "et"...
Avatar de l’utilisateur
Lionel
 
Messages: 969
Enregistré le: 05 Jan 2005, 11:37
Localisation: Strossburi

Messagepar roland65 » 04 Déc 2015, 17:17

Désol... et!
RB
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3498
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Suivante

Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité

cron