qu'est ce que l'art, pour vous ?

Musiques, Cultures, Etc.

Messagepar Monfreid... » 12 Fév 2009, 11:14

effectivement au vu des "perles" du net en terme de criticature... pas évident... et n'est pas lester bang qui veut...

n'empêche (en gros) perso j'essaie de ne pas causer des albums que je n'aime pas... (là il suffit à mon sens d'aligner des adjectifs)...
et de me tenir (de loin parce que je n'ai pas le niveau) à ça :

"Le critique est celui qui peut transposer d'une autre manière ou traduire en éléments nouveaux, son impression de la beauté." O. Wilde

et les retours (d'auteurs) sont plutôt... hum... pas encourageant... mais probant... voilà probant.

kiss
...
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Messagepar Aubert » 13 Fév 2009, 03:03

Monfreid... a écrit:et les retours (d'auteurs) sont plutôt... hum... pas encourageant... mais probant... voilà probant.


Que cela veut-il dire?
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Messagepar Lionel » 13 Fév 2009, 09:36

J'ai mis un peu de temps à comprendre mais, pour piger, il faut savoir que l'ami Monfreid est critique BD à ses moments perdus (excellent au demeurant, et je dis ça sincèrement).

Ce qu'il veut dire par là, amha, (je reformule et c'est un peu laborieux) c'est que les retours qu'il a eu des auteurs sur les critiques qu'il a faites de leurs oeuvres prouvent la véracité de la phrase de Mr Wilde.

Isn't it?
Modifié en dernier par Lionel le 13 Fév 2009, 13:25, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Lionel
 
Messages: 969
Enregistré le: 05 Jan 2005, 11:37
Localisation: Strossburi

Messagepar Monfreid... » 13 Fév 2009, 11:37

tu fais chier Lionel :wink:

pour une fois qu'Aubert me posais une question, t'y réponds :D

vi c'est ça... tout comme il dit Lionel 8)
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Messagepar curare » 13 Fév 2009, 14:16

Auteur : Ayçaguer, Laurent
Editeur : Ed. du Non-verbal - Parempuyre (Gironde)
Responsable : Laurent Ayçaguer
Date de publication : 15/02/2009
EAN : 9782906274778
ISBN : 978-2-906274-77-8
Prix : 18,00 EUR
Reliure : Broché
Disponibilité : Disponible
Thème : Littérature Poésie
Genre : Oeuvres littéraires contemporaines

Résumé :
Le cultissime Rock & Folk posait La question : c'est quoi être rock aujourd'hui ? Eh bien être rock en 2008 c'est écrire des poésies tout en écoutant du rock'n'roll. C'est se laisser porter par les émotions que procure un bon riff de guitare, une ligne de basse, un solo de batterie ou bien une voix déchirée hurlant l'amour ou la haine. Être rock aujourd'hui c'est chercher à écrire «je t'aime» de mille façons différentes. En donnant du rythme et de la mélodie à ses mots. Être rock aujourd'hui c'est prendre du recul. C'est oser la rime et la métaphore pour réfléchir, pour comprendre et pour raconter le monde sans crainte d'être ringardisé, sans peur de ne jamais connaître les joies du best-seller ni même celles du plateau télé. Enfin être rock aujourd'hui c'est continuer contre vents et marées à donner son avis, sans certitude aucune sur le bien fondé de ses convictions, mais tout simplement pour alimenter le débat.

(Je mets ça pour le résumé, j'ai ce livre, il est très mauvais - désolé si l'auteur lit ce forum.
Pour ceux qui veulent essayer, je vous aurai prévenus. Curare.)
curare
 

Messagepar jfmoods » 13 Fév 2009, 16:10

curare a écrit :

Eh bien être rock en 2008 c'est écrire des poésies tout en écoutant du rock'n'roll


Tu as bien lu, Aubert ?

Cela étant dit, Cantat est l'auteur d'une des plus belles images poétiques de ces... 25 dernières années.

"Certains nageaient sous les lignes de flottaison intime à l'intérieur des foules".

La définition même de l'animal politique.
jfmoods
 
Messages: 863
Enregistré le: 22 Oct 2008, 13:04

Messagepar curare » 13 Fév 2009, 18:12

Animal a écrit:Et le titre ?
Paru le 15 février 2009 et disponible ??? :cry:


Bien vu. Y'en a qui suivent !
C'est marqué comme ça sur Internet (http://arpel.aquitaine.fr/spip.php?page ... 06274-77-8).
En fait sur le bouquin, c'est marqué "achevé d'imprimé en novembre 2008. Dépôt légal novembre 2008".

Le titre : Po-M-Rock , en référence à Charlélie Couture, et avec son autorisation.

(c'est d'ailleurs ce qui m'a attiré au départ... mais on en est loin)
curare
 

Messagepar curare » 06 Avr 2009, 19:52

Vu au cinéma : « Séraphine » Le film de Martin Provost, avec Yolande Moreau.

Un bon film, assez influencé par Pialat, des réponses aux questions sur la création artistique...

Séraphine Louis dite Séraphine de Senlis est une femme de ménage, bergère, laveuse mais peintre à ses heures perdues. Visionnaire sur son temps, elle exécute à la lumière de la bougie des peintures de maîtres, très vite le collectionneur allemand, Wilhem Uhde, premier acheteur de Picasso et découvreur du douanier Rousseau découvre les œuvres de Séraphine et les achète au prix fort. Séraphine, qui a l'habitude des quolibets et des moqueries, refuse en premier lieu l'argent mais le locataire insiste et finalement elle cède. S'installe alors une relation fondée sur l'admiration entre les deux êtres, l'un pour les œuvres pleines de spiritualité et l'autre pour son écriture.
Si le film de Martin Provost souffre de quelques longueurs, on retient surtout la performance de Yolande Moreau qui porte littéralement le film. Yolande Moreau ne joue pas Séraphine, elle est Séraphine, une peintre méconnue en phase avec la nature qui l'entoure. Son œuvre exposée à Paris fin 2008-début 2009 est empreinte de communion avec les choses de la vie. Le film s'inscrit dans les biopics artistiques tels Van Gogh de Maurice Pialat ou dans un autre genre Camille Claudel de Bruno Nuytten, qui dépeint la folie d'une sculptrice célèbre du siècle dernier, mais ne parvient pas à les égaler malheureusement.
curare
 

Messagepar Claire » 06 Avr 2009, 20:20

Si vous passez par Paris ne manquez pas la halle Saint Pierre, près de Montmartre, le musée de l'art brut, où se trouve de fascinantes expos de tous les séraphins et séraphines du monde. Franchement, de quoi vous faire ressentir jusqu'à la moëlle des os ce que c'est que l'art.
J'aime beaucoup Yolande Moreau, mais ce film-là je ne l'ai pas vu.

Et oui, ça me fait toujours sourire les gens qui disent qu'ils n'aiment pas la poésie et sont si touchés par certains textes de rock (Cantat en particulier).
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1324
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Messagepar Pierre2 » 06 Avr 2009, 21:08

Claire a écrit:Et oui, ça me fait toujours sourire les gens qui disent qu'ils n'aiment pas la poésie et sont si touchés par certains textes de rock (Cantat en particulier).

Je ne suis pas spécialement fan des textes de Cantat, mais je reconnais que ceux-ci sont travaillés et sont meilleurs que le tout venant du rock français d'un point de vue formel. Mais j'ai le même problème avec la poésie qu'avec le vin, j'ai du mal à différencier un grand cru d'une piquette. En fait je n'aime pas réellement le vin, ça doit vouloir dire que je n'aime pas la poésie non plus. J'aimerais avoir ton avis sur un texte d'un groupe de black metal. Ce texte a été écrit par un jeune homme qui doit probablement avoir dans les 22-23 ans, qui a probablement dû arrêter l'école assez jeune, et qui n'a pas les idées très claires (a flirté avec des références idéologiques plus que malsaines, mais comme je l'ai dit il est très jeune). Et malgré tout je trouve ses textes travaillés, et je me demande quelle valeur poétique ils peuvent avoir (pas grand chose j'imagine). Bon, trêve de bla bla, voici le texte (attention c'est cru):
Chute Pour Une Culbute :
Sperme noir de soir en soir tu t'immisces
Carnage incarné au cœur de l'orifice,
Criminelle crasse au fond des fentes grasses,
Neige, brûlures, qui pour toujours glace
Les corps chauds une nuit
Ravis
Qui demain s'effacent
L'écorce salace
Lentement écorchée...
Déesse Sida tu pourris
Ravage
L'humaine porcherie.

Tes Proies, genre cadavre,
Le faciès défoncé blafard comme une tombe
Tombée dans le fossé
De tous les périmés,
S'enfoncent
Dans l'égout de l'oubli...
De leur trou désormais
Elles pleurent et contemplent
Le terrestre temple
Des vivants,
Le seul à jamais
Où elles auront pu
Rejoindre le ciel

A travers un cul.
Pierre2
 
Messages: 684
Enregistré le: 23 Oct 2008, 21:01

Messagepar jfmoods » 06 Avr 2009, 21:21

Tout ça m'a l'air bien glauque (pardon : glloq ! :D ).
jfmoods
 
Messages: 863
Enregistré le: 22 Oct 2008, 13:04

Messagepar Pierre2 » 06 Avr 2009, 21:33

jfmoods a écrit:Tout ça m'a l'air bien glauque (pardon : glloq ! :D ).

Ça l'est. C'est du black metal.
Pierre2
 
Messages: 684
Enregistré le: 23 Oct 2008, 21:01

Messagepar Aubert » 07 Avr 2009, 08:23

C'est même du Fucking Death Metal.

Conseille à ton pote d'essayer le Green Metal, ya un créneau je pense.
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Messagepar Pierre2 » 07 Avr 2009, 09:23

Aubert a écrit:Conseille à ton pote d'essayer le Green Metal, ya un créneau je pense.

On se moque :wink:
Le green metal ça existe déjà. Il y a un groupe français de metal qui s'appelle Gojira et dont les textes parlent d'écologie et d'environnement.
Pierre2
 
Messages: 684
Enregistré le: 23 Oct 2008, 21:01

PrécédenteSuivante

Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron