pour les pro-dominique A

Musiques, Cultures, Etc.

Messagepar Aubert » 19 Mai 2009, 09:16

Et moi je vous soupçonne d'être un peu trop sûrs de vos choix ancestraux pour ne jamais vouloir les remettre en cause... Vous chérissez vos habitudes, c'est votre droit. La facilité serait ici de faire un parallèle avec la pensée dite bourgeoise, mais non, je ne vais pas tomber dans ce panneau.

J'ai aimé Dominique A à une époque, c'est même l'artiste que j'ai vu le plus en concert (7 ou 8 fois je crois), mais ça va, je suis un peu passé à autre chose, mais lui il semblerait que non. Ça ne me touche plus, ça ne me fait rien, je perçois à présent très bien où est l'artifice, juqu'à quel point c'est fabriqué et quelles méthodes il emploie pour extraire quelque chose de la moindre chose qu'il écoute ou lit et en tirer bénéfice pour son propre compte, pour moi c'est flagrant, et pourtant je l'aime bien, c'est vraiment un chic type, mais si on envisage la création en succession de strates dont l'artiste s'affranchit, Dominique A ne les a jamais vraiment dépassées. Il fait encore illusion auprès d'une frange plutôt éduquée et un peu poseuse, il fait de la musique "agréable" et référencée avec des textes flatteurs pour ceux qui aiment tomber sur quelque chose qui semble avoir du sens; mais à mes oreilles, c'est bidon.

Relisez le texte de "La Mémoire neuve", c'est à se pisser dessus quand même: "Puisqu'aujourd'hui fause compagnie à hier"... Au secours! Tout ça pour dire que la nuit est passée. Qui s'exprime encore de manière aussi pompeuse et désuète aujourd'hui? C'est anti-naturel et cucul la praline au possible. Comment se fait-il que nulle part dans la presse personne ne le dise? Cela m'étonne.

Relisez le texte de "Pour la peau". Ça commence d'ailleurs pas mal et à la fin, ça tombe dans le n'importe quoi à prétention littéraire:
Tu dors sous d'autres draps
Depuis longtemps déjà,
C'est pourquoi tu es là
Avec ton sang qui dort
Sous tes mains, sous ta peau;
Ton sang paisible enfin
Paisible, lui au moins.

Ah, ce "paisible, lui au moins", et saisissez-là l'allusion qu'il veut faire, il aurait pu en mettre tellement plus, mais regardez comment il retient son élan et reste dans le non-dit et le quasi informulé (oui, Dodo, on a compris que tu t'es retenu). Faux modeste et réelle infatuation.

Ce type aimerait faire une musique grave, sentie, personnelle, et je pense qu'il est convaincu d'avoir un parcours qui l'a emmené loin. Pour moi c'est simplement très lourd, trafiqué et artificiel; mais je n'empêche personne de penser différemment, en tout cas je n'irai pas jusqu'à insulter sournoisement ce quiconque afin de montrer à quel point je désapprouve ses goûts personnels et donc sa petite personne. :wink:
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Messagepar jfmoods » 19 Mai 2009, 10:03

Je suis souvent surpris et amusé de la manière dont tu interprètes les choses, Aubert.

J'aime surtout ce passage :

...je pense qu'il est convaincu d'avoir un parcours qui l'a emmené loin.


Quelle analyse !
jfmoods
 
Messages: 863
Enregistré le: 22 Oct 2008, 13:04

Messagepar Aubert » 19 Mai 2009, 10:16

Oui et? C'est tout? Ah ok. Quel regard perçant.

Permets-moi d'avoir une sensibilité propre qui diffère de la tienne, j'espère que c'est encore permis: le A te touche, moi non, je ne vois pas où est le problème. Tu sembles en être agressé.
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Messagepar jfmoods » 19 Mai 2009, 10:27

Aubert a écrit :

Tu sembles en être agressé.


M'en parle pas ! Je bous intérieurement.
jfmoods
 
Messages: 863
Enregistré le: 22 Oct 2008, 13:04

Messagepar Aubert » 19 Mai 2009, 10:29

jfmoods a écrit:M'en parle pas ! Je bous intérieurement.


Que tu bouses m'en voit fort marri. :wink:
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Messagepar jfmoods » 19 Mai 2009, 11:52

Bref, ça nous ramène à la réflexion abordée ailleurs (et laissée en plan) ... sur la poésie.
Aubert, tu voudrais que Dominique A écrive dans le style Bénabar ? Miossec ?
Personnellement, je préfère, et de loin, Bénabar...
jfmoods
 
Messages: 863
Enregistré le: 22 Oct 2008, 13:04

Messagepar Aubert » 19 Mai 2009, 12:20

Je préfèrerais rien du tout, j'aimerais simplement que ses disques m'accompagnent encore et que je ne réécoute pas ses anciens albums avec un sentiment de gêne, voilà ("Tout le fiel impeccable s'abstient de tout effort /Pour parler comme ils parlent /Pour se faire fort d'avoir tord", je m'excuse mais je trouve ça imbitable et ridicule). J'aimerais qu'il trouve enfin le milieu de la route plutôt que de voyager continuellement dans les fossés en pensant que le voyage est intéressant alors que sa préciosité n'est que de l'auto-complaisance qui ne mène nulle part. Qu'il se trouve lui, et que ça me parle et me passionne. Ses poses me barbent. Mais je ne dénie à personne le droit d'y prendre du plaisir.
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Messagepar Emmanuel » 19 Mai 2009, 12:27

Je soupçonne Aubert d'être atteint du syndrome Marc Seberg...
C'est quoi le syndrome Marc Seberg ?
Emmanuel
 
Messages: 345
Enregistré le: 20 Mar 2006, 08:14
Localisation: Nancy

Messagepar Monfreid... » 19 Mai 2009, 12:34

sur le coup chui assez d'accord avec l'ami Aubert...

y'a des gens comme ça, on connait "le" (ou les) truc... et pouf ça rompt la magie...
on se niche tellement dans leur musique (ou leur création) on y engouffre nos sentiments... et d'un coup, on s'aperçoit que l'on a changé, que l'on est passé soit à autre chose, soit à une autre perspective alors que l'artiste pas du tout, qu'il continue d'enfoncer le clou... avec une forme de bonhommie... qui nous ferait presque honte.

je pense que c'est (en tout cas chez moi) ce qui fait la différence entre les "grands" et les autres, dylan, young ou manset... ça fait des décennies qu'ils font la même chose (y'a des suites d'accord chez young, des thèmes chez le zim sans parler des obsessions manséenne)... et pourtant ça touche toujours juste...

pendant un moment, j'me suis dis que continuer à les aimer "malgré" ça... c'était rester un vieux con laborieux...
et puis... notamment grâce à dominique A... je m'aperçois que non... que je suis tout à fais apte à me passer d'autres artistes, à les laisser sur le bas-côté (ça me fait pareil ailleurs qu'en musique d'ailleurs)...

du coup, je pense que c'est la qualité des mecs que l'on préfère, on connait leur tour, parfois c'est gonflant... (le dernier young par exemple qui est poussif faut bien le dire)... mais ils nous permettent d'aller découvrir autre chose... ils ne nous forcent pas à revenir chez eux... c'est un choix délibéré... pas une convulsion, le bouchage de trou d'un manque (il me faut absolument le dernier dylan le jour de sa sortie... et ce genre de réflexe).

alors que dominique A (et d'autres... bashung tiens pour moi), il y a (je trouve hein, je ne généralise pas) un côté "hop c'est mon oeuvre, mon évolution du moment.." alors qu'au final... ben c'est toujours la même chose.

histoire d'arrêter de blablater dans le vent... je donne un exemple...
sur harvest moon, y'a une chanson de neil young ou il cause de ses jours futurs où il devra écrire une longue lettre à ses amis, c'est sur la vieillesse... c'était touchant à la sortie et toujours aujourd"hui...
et si je prends l'album de miossec sur ses 40ans, à l'époque je trouvais ça "bien foutu, bien écrit, bien senti"... avec le recul... bof... ça sonne presque "stratégique"... assez ringard, pompeux, poseur... il prend la poussière...

rien dans le titre de neil young ne le différencie vraiment d'autres productions autour du même thème... si ce n'est une fraicheur, une impulsion qui fait qu'il n'impose pas sa "création", ne s'en justifie pas... ce que fait finalement miossec tout au long de l'album.

dans le même genre, et alors que j'en suis un grand amateur, le dernier fersen pèche aussi de ce côté là...
une lourdeur s'installe...
lourdeur qui est, pour le coup, du côté de l'artiste et pas du notre.

après... c'est, comme souvent, un débat sans fin... car la batterie deux temps de gégé, elle est bien lourde elle aussi et il a du mal à lui dire au-revoir.

see you later alligator
...
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Messagepar jfmoods » 19 Mai 2009, 12:39

Emmanuel a demandé :

C'est quoi le syndrome Marc Seberg ?


En gros ? Voir de la grandiloquence... là où elle n'est pas forcément.
jfmoods
 
Messages: 863
Enregistré le: 22 Oct 2008, 13:04

Re: dom a

Messagepar Aubert » 19 Mai 2009, 12:55

michel27 a écrit:il y a ceux qui produisent de la culture


je pense que cela mérite d'être relevé, même tardivement:

"produire de la culture". Haaaaan.

Voilà, avec Dom A, on est dans le produit culturel, c'est tout-à-fait ça: ça a l'aspect, le goût de la culture, c'est ce qu'est l'aspartam au sucre, mais cela reste un produit, ciblé pour un certain marché. Ce n'est pas une tare, tant qu'il a conscience de travailler dans l'industrie du divertissement et que c'est assumé.

Et je rejoins ce qu'écrit Monfreid, évidemment.
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Messagepar jfmoods » 19 Mai 2009, 12:58

Merci pour ces explications, Monfreid.
jfmoods
 
Messages: 863
Enregistré le: 22 Oct 2008, 13:04

Messagepar jfmoods » 19 Mai 2009, 13:17

Monfreid a écrit :

sur harvest moon, y'a une chanson de neil young ou il cause de ses jours futurs où il devra écrire une longue lettre à ses amis, c'est sur la vieillesse... c'était touchant à la sortie et toujours aujourd"hui...
et si je prends l'album de miossec sur ses 40ans, à l'époque je trouvais ça "bien foutu, bien écrit, bien senti"... avec le recul... bof... ça sonne presque "stratégique"... assez ringard, pompeux, poseur... il prend la poussière...


J'aurais quand même préféré que tu donnes 2 exemples en français. L'autre langue a toujours un côté dépaysant qui fausse (pour moi) en partie la validité de la comparaison.
jfmoods
 
Messages: 863
Enregistré le: 22 Oct 2008, 13:04

Messagepar Monfreid... » 19 Mai 2009, 17:36

et bien pour filer l'exemple... et garder Fersen.

Ses trois derniers albums tournent autour de "concept" : la bouffe, la folie et le voyage... (en gros, quelques titres échappes à cette catégorisation mais tout de même cela reste très présent).

pour moi ses premiers albums possèdent tous des qualités, mais sonnent "brouillon", un peu auberge espagnole entétante à force de brouhaha mal dégrossi... alors que "pièce montée des grands jours" et le "pavillon des fous" sont "parfaits", tant en terme musicaux qu'en terme d'écriture... c'est tout bonnement juste.
Un texte comme "les cravates", c'est de la grande chanson française (à mon gout), faire une chanson sur le rapport entre un croque-mort et un croque-monsieur tout en image culinaire, c'est vraiment bien sentie... j'adhère à 100%, car la thématique ne phagocyte pas l'oreille, elle nous entraine vers des champs inconnus, ça rend curieux, on se dit "ha oui ! pas con je n'y aurais pas pensé, c'est bien vu quand même" (avec plus de subtilité et de coeur bien entendu)...
et là... le dernier album (sorti il y a quelques mois)... replonge dans les mêmes travers, mais en poussant encore une fois le bouchon... et là... je ne perçois plus que le truc !
le mot "valise" (ou malle, ou autre synonyme) me sort par les yeux, l'utilisation systématique du ukulélé (alors que je suis le premier à trouver son best-of de poche composé de reprise de ses titres sur cet instrument génial!), la référence à des objets du quotidien, la manière d'amener les rimes...
tout cela est pesant...
c'est au-delà du "déjà vu" ou "déjà entendu" (sur les deux albums précédent deux chansons type country reprennent les mêmes suites d'accord quasiment à l'identique sur une rythmique plus que proche et c'était moins dérangeant)... pour moi ça tombe dans l'exercice de style, dans la variation... quasi dans l'exploitation de filon... "j'ai trouvé ma façon d'écrire et je m'y tiens"...

et là émotionnellement je me sens englué.

et je ne parle pas d'un style reconnaissable... après tout brassens (en tête), thiéfaine ou encore férré (sans parler d'un tas d'autres) marquent aussi de leur patte toute une carrière, amenant avec eux des répétitions et des "tics"...
mais véritablement, d'une systématicité, de la mise en avant d'un procédé...
comme si, en grossissant le trait, je savais à l'avance à quoi allait ressembler l'album... du coup... la déception est au rendez-vous... pis, l'indifférence... un forme de ras-le-bol.
et ça me fait pareil avec dominique A...
ce n'est pas convenu pour l'auditeur moyen, dans l'absolu ça ne l'est même pas du tout... ça l'est juste devenu... peut être un peu parce que l'auteur préfère creuser une voie de "facilité", peut être un peu parce qu'on attendait de lui "autre chose", qu'il évolue dans les mêmes directions que nous.

pour reprendre deux exemples anglophones...
je vais suivre erratiquement la carrière d'un lou reed... parce qu'on sent l'aspect "machinerie"... qu'il est capable d'amener dieu dans ses bagages, ou l'idole du coin pour faire "hype"... avec toujours les mêmes artifices... ce qui devient lassant.
alors que la succession sans surprises (c'est le moins que l'on puisse dire) des albums d'un JJ cale, continue de me ravir les soirées d'été...

...

doit s'agir d'une réaction plus ou moins épidermique à l'idée de permanence...
mais de manière plus triviale, il doit en être des auteurs comme des magiciens de notre enfance... il y en a qui nous font rêver et d'autres non.
perso : j'ai toujours de la tendresse et de la nostalgie pour les vieux tour de passe passe, tandis que je ne supporte plus les dresseurs de tigres... et que les jongleurs de tout poil me les brises très rapidement...

see U
'ril...
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Messagepar Lionel » 19 Mai 2009, 19:19

Quelle forme, le Cyril! Et quand je pense que j'aurais du t'appeler ce soir si je n'avais pas égaré mon téléphone portable: double regret!
Avatar de l’utilisateur
Lionel
 
Messages: 966
Enregistré le: 05 Jan 2005, 11:37
Localisation: Strossburi

PrécédenteSuivante

Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron