Rééditions chez Light in the Attic

Musiques, Cultures, Etc.

Rééditions chez Light in the Attic

Messagepar Aubert » 22 Aoû 2017, 20:21

C'est donc sur le label américain Light in the Attic que devrait sortir début 2018 la réédition de La Mort d'Orion , en CD et vinyl.

Ce pointilleux label, spécialisé dans l'exhumation de trésors plus ou moins oubliés (comme les albums de Sixto Rodriguez ou de Lee Hazlewood) a édité à l'attention du public international certains des albums de Gainsbourg, Birkin ou F. Hardy. Leur travail de réédition est toujours impeccable.

https://lightintheattic.net
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Re: Rééditions chez Light in the Attic

Messagepar Monfreid... » 22 Aoû 2017, 20:49

merci de l'info :)
un peu label qui nous change de back to black

tu sais s'il s'agit de l'original ou de la réédition tardive (avec les mots en moins :) ) ?
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Re: Rééditions chez Light in the Attic

Messagepar Aubert » 22 Aoû 2017, 21:39

Ce sera logiquement la version validée par Manset, donc celle de 1996, difficile d'imaginer autre chose.^^
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Re: Rééditions chez Light in the Attic

Messagepar roland65 » 23 Aoû 2017, 10:00

Drôle d'idée, ils auraient dû plutôt rééditer l'album blanc...
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3508
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Rééditions chez Light in the Attic

Messagepar Monfreid... » 25 Aoû 2017, 08:55

je m'en doutais un peu, mais bon on pouvait toujours rêver :)

s'ils ont besoin de l'accord de manset, m'étonnerait qu'il le donne pour l'album blanc puisqu'il ne l'a déjà pas repris en intégralité sur cd.
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Re: Rééditions chez Light in the Attic

Messagepar Aubert » 25 Aoû 2017, 11:48

Il va sans dire que l'accord de l'éditeur est obligatoire.
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Re: Rééditions chez Light in the Attic

Messagepar sixtiesfan » 16 Sep 2017, 12:50

Bon, j'ai l'original plus la version CD de 1996 (légèrement différente comme vous le savez). Je n'achèterai donc pas cette réédition, qui de toute façon vise surtout le public étranger, Light In The Attic étant un label américain. J'ai confiance en eux, le boulot devrait être bien fait, avec repro de l'insert original et tout le toutim.
Je vous conseille fortement de parcourir leur catalogue, il y a bon nombre de merveilles à redécouvrir : Sixto Rodriguez bien sûr, mais aussi leurs rééditions de Bobby Charles, Bobby Whitlock, Jim Ford ou Karen Dalton. De vrais bienfaiteurs, les originaux de tous ceux là étaient depuis longtemps inaccessibles.
sixtiesfan
 
Messages: 11
Enregistré le: 14 Fév 2012, 14:49

Re: Rééditions chez Light in the Attic

Messagepar villon » 17 Sep 2017, 12:56

Si l’on prend en compte le Graphisme, le livret riche et complexe, la qualité du papier très texturé, légèrement huilé, la teinte du jaune blanc qui varie selon les Éditions, de la typographie exacte, et de retrouver la teinte NOIRE équivalente de la pochette, le poids du cartonné de l’ensemble, je dois reconnaître que le travail est immense en plus de la partie sonore et au moins pour les nouvelles générations, il sera disponible. J’en ai d’ailleurs vu de plusieurs sortes au cours des conventions du passé lorsqu’il fallait faire des efforts considérables pour retrouver la trace de l’animal, « rien à raconter », « train du soir », Orion il était facile de mettre la main dessus, c’était plutôt d’en avoir un moins rayé que celui original de la maison pour « Golgotha ».
Je le réécoutais à la Discothèque de Pompidou au milieu des Clodos affalés avec les sacs Tati et des casques puants de sueur entre deux parois de verre sur les chaises en cuirs d’époque de la construction du Centre, une femme était chargée de retourner les Faces, mais vers 21 h tout ça avait de l’amplitude dans cette architecture et l’ambiance qui convenait à ce mystère ambulant hugolien d'un samedi soir fuyant.
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 515
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: Rééditions chez Light in the Attic

Messagepar villon » 17 Sep 2017, 12:58

Je m'aperçois à l'instant que Roland inconsciemment ? en a repris quelques éléments.
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 515
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: Rééditions chez Light in the Attic

Messagepar roland65 » 18 Sep 2017, 08:09

villon a écrit:Je m'aperçois à l'instant que Roland inconsciemment ? en a repris quelques éléments.


Merci pour ce témoignage ! Sinon, c'est conscient... C'étaient d'ailleurs les couleurs du forum Rien à raconter, il y a longtemps...
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3508
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars


Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron