Raphael, "Anticyclone"

Musiques, Cultures, Etc.

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar Monfreid... » 23 Sep 2017, 12:14

"L’auteur de Caravane poursuit son chemin à l’écart de la facilité. Son chant clair convertit les tumultes du ciel en un bijou musical raffiné et serein.
S’il y a bien une chose dont on lui sait gré, c’est de n’avoir pas joué la facilité. Et même d’avoir tenté, depuis le coup d’éclat de Caravane, en 2003, de fuir un destin qui semblait alors tout tracé : celui du chanteur à minettes, gueule d’ange, pop efficace, chansons proprettes, succès tranquilles. Au contraire, Raphael aura pris soin de dévoiler des facettes plus épineuses et plus inattendues. Ses deux derniers albums, le ténébreux Super-Welter (2012) et le lumineux Somnambules, avec un chœur d’enfants (2015) ont scellé cette originalité — même si son image en est sortie un peu brouillée. Et ce huitième disque studio (sorti quelques mois après un petit livre qui lui a valu le prix Goncourt de la nouvelle) est à l’avenant : réalisé avec Gaëtan Roussel, dont on perçoit clairement la patte, c’est un petit bijou de sophistication sonore. Un cheminement fiévreux, porté par des éléments indomptés, un ciel souvent déchaîné, qui disent en paraboles les bouillonnements intérieurs. Tant pis si certains textes restent nébuleux (ce n’est pas nouveau avec lui) ou si d’autres dérangent (on reste coi devant la rudesse de Quel genre d’ami ferait ça ?) ; le chant semble étrangement apaisé, posé, sans effet — en dépit des divers traitements de la voix. Et les parenthèses instrumentales qui ponctuent les chansons leur confèrent une ampleur sereine. Souvent, on songe à Manset. Parfois, à Bowie. Deux influences revendiquées, mais pas écrasantes. Raphaël sait d’où il vient, et sans doute où il va. Creusant le sillon d’une chanson pop raffinée, et pas racoleuse." ( source: www.telerama.fr )
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar roland65 » 24 Sep 2017, 08:45

Oui, j'ai vu ça... L'album précédent était noté ffff et je ne l'ai toujours pas écouté... J'ai vraiment du mal avec la voix du bonhomme, mais pas seulement. Ses textes me touchent peu et je ne comprends même pas de quoi il parle, la plupart du temps...
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3493
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar Emmanuel » 24 Sep 2017, 19:16

"C'est raté" selon l'Obs de cette semaine....
Emmanuel
 
Messages: 345
Enregistré le: 20 Mar 2006, 08:14
Localisation: Nancy

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar Aubert » 24 Sep 2017, 23:10

Et dans Libé c'est élogieux.

Ne pas compter sur Raphaël pour se laisser enfermer. Douze ans après la déferlante Caravane, il a toujours su éviter l’écueil de la facilité : ni flemmardise musicale, ni élans répétitifs pour séduire la galerie, mais une émancipation aventureuse pour graver d’autres sillons. Sa quête d’absolu semble presque sonner comme un impératif moral.

Sur ce huitième album, lassé de jouer les troubadours, Raphaël a troqué sa douze cordes contre un piano. Anticyclone aligne onze pistes à l’élégance admirable, qui gagnent en panorama et en ouverture. Elles s’évadent des conventions tout en restant accueillantes.

L’habillage est rehaussé par la production ambitieuse du très fréquentable Gaëtan Roussel. Tout ici respire la clarté et l’apaisement, ce qui n’exclut pas une enivrante urgence inaugurale (l’Année la plus chaude de tous les temps), un crochet mélodique instantané (les Gens) ou un duo intime avec sa compagne, Mélanie Thierry (la Question est why). Disque aérien donc, amoureux, séraphique, éclairé d’une lueur bienfaisante et dont la finesse verticale n’a d’égal que la justesse ascétique. Les arpèges de piano décollent avec retenue, les lignes de basse empruntent des courbes synthétiques, la batterie flotte en surface.

Raphaël distille des émotions fugitives (Je fume, Paris est une fête) au gré de chansons concises - moins de trois minutes en moyenne - et d’arrangements riches en relief. La publication récente de Retourner à la mer, couronné du Goncourt de la nouvelle, semble aussi avoir ouvert de nouvelles vannes : une écriture plus frontale, fluide et gracile. Au fil du disque, des silhouettes se dessinent : celles de l’idole Bowie (Fièvres d’Asie), de Gainsbourg (Cet Amour), de Klaus Nomi (Quel Genre d’ami ferait ça, chanson dans laquelle un contre-ténor souffle le froid sur un texte à double détente). Raphaël s’érige hors des castes de la chanson française. Il n’y a aucune volonté de démonstration de sa part, juste le souffle et le naturel des créateurs spontanés, qui continuent d’affiner leur art sans se retourner.

Par Patrice Demailly
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar roland65 » 25 Sep 2017, 07:42

Merci pour l'info.
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3493
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar Claire » 26 Sep 2017, 16:47

J'aime bien Raphaël, même si je ne le "suis" pas vraiment. Ses mélodies, ses textes apparemment très simples mais qui ont un effet souterrain (un peu comme ceux de Bertrand Betsch), et ce qu'il arrive à faire de lui-même...(avoir à ce point l'air d'un ange, c'était un handicap). Il a l'air honnête.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1321
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar roland65 » 27 Sep 2017, 08:10

Claire a écrit:Il a l'air honnête.


C'est justement pour ça qu'il faut s'en méfier ! Macron aussi a l'air honnête...
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3493
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar Claire » 28 Sep 2017, 13:11

Mais Macron est honnête aussi. Etre honnête n'a jamais empêché personne de se gourer, ni de causer ou de prolonger des catastrophes.

Pour un artiste c'est différent, on ne peut être honnête que par rapport à son art, et je crois que c'est une quête longue et difficile.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1321
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar roland65 » 30 Sep 2017, 13:45

Claire a écrit:Mais Macron est honnête aussi.


Honnête je ne sais pas, habile et manipulateur, là oui...
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3493
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar Claire » 30 Sep 2017, 19:27

ouais, c'est bien possible, mais pas du tout contradictoire. Il suffit d'être sûr qu'on a raison.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1321
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: Raphael, "Anticyclone"

Messagepar roland65 » 01 Oct 2017, 08:41

Claire a écrit:ouais, c'est bien possible, mais pas du tout contradictoire. Il suffit d'être sûr qu'on a raison.


Claire du dis "ouais" (et sans majuscule en plus) : tout fout le camp...
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3493
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Précédente

Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron