La gratuité artistique sur la toile

Musiques, Cultures, Etc.

La gratuité artistique sur la toile

Messagepar villon » 26 Fév 2017, 11:41

Juste une interrogation, peut-être d'autres l'ont eu, depuis une bonne dizaine d'années (12) je publie photos et textes sur mes blogs que je crois travaillés et voilà que je publie des livres récemment, et je me suis rendu compte que les ventes ne suivaient pas, alors tant que c'était gratuit OK mais dès qu'il faut passer à la caisse nobody, même les proches semblent préférer, ce qui remet en question de l'image de soi, on paye le plombier, l'administration...
Donc faut-il continuer a alimenter toute cette machinerie pour le plaisir, je ne parle pas de celui qui case une photo vite fait en rentrant du boulot, j'évoque une "oeuvre" de profondeur qui est un travail en soi.
Je pense qu'il y a d'autres personnes sur TTC qui se posent ou se poseront ce problème, en ce moment j'ai tout bloqué, car, j'ai mal au coeur de tout ce travail de retouche de composition, de montage sonore reliés à des database et d'archives historiques, de scans et de mise a nu de textes et de ma personne ?
J'espère que c'est un sujet digne d'intéresser, en tous les cas vos visions.
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 514
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar mawashi » 26 Fév 2017, 14:13

ça donne l'impression que la question que tu te poses c'est:"pourquoi je fais tout ça".

Et je pense que tu fais bien de faire une pose pour y répondre car au final cela te fera surement rebondir.

Evidemment si la question que tu te poses est effectivement celle là toi seul peut y répondre. :)

Bon courage.

PS: et sinon c'est où qu'on peut le voir ce blog?
Avatar de l’utilisateur
mawashi
 
Messages: 210
Enregistré le: 12 Sep 2008, 23:11
Localisation: Auxerre

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar villon » 26 Fév 2017, 15:04

Sympa ta réponse, oui la pose quoi courte ou longue, je suis du genre à virer vite de direction revenir, bref un emmerdeur.
Pour le coup, tout est en Off
En fait une petite phrase d'une personne que j'apprécie m'a démolie, du genre "j'ai pas le temps de lire ton bouquin" sous entendu, moi qui travaille normalement. Et tout cette énergie que j'ai pu mettre ces années est revenue en boomerang, une colère.
Tout le monde a pris l'habitude de voir des images libres sur le net, il faut dire que les galeries même à Paris étaient pauvres en expos, monter une expo photo coûte très chère. D'un autre coté quand on ne bénéficie pas comme Rapha de bons réseaux GG, les Editions c'est Hard, des Châteaux Forts bien gardés. je ne veux pas centrer le débat sur ma personne, mais d'autres ont une expérience ?
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 514
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar roland65 » 26 Fév 2017, 15:57

Il y a Arno qui a publié. S'il traîne encore par ici, il te répondra, sinon essaie toujours de lui envoyer un MP.

Cela dit quand on fait quelque chose gratuitement, c'est AMHA qu'on n'attend rien en retour, non ?
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3493
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar villon » 26 Fév 2017, 16:27

Ce n'est pas tant la gratuité, mais d'une apparence de dilettante qu'il n'est pas et persiste si on signe ce profil ad-vitam. Mais c'est dommage car partager est une bonne chose lorsqu'elle est juste.
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 514
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar Aubert » 26 Fév 2017, 17:07

roland65 a écrit:Il y a Arno qui a publié. S'il traîne encore par ici, il te répondra, sinon essaie toujours de lui envoyer un MP.


Fabrice aussi, chez Gallimard quand même. Ce n'est pas si inaccessible. De là à en vivre....
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar lerakir » 26 Fév 2017, 17:39

villon a écrit: alors tant que c'était gratuit OK mais dès qu'il faut passer à la caisse nobody,


Ben oui, dès qu'il faut payer il n'y a plus personne.
Quoi qu'il en soit, dommage de se remettre en question parce que la plupart des gens n'achètent pas.

C'est l’ère du tout "gratuit", ou chacun se sert comme il le veut.
Ce qui est en cause c'est leur incapacité à admettre que la création a une valeur, et que les heures passées méritent une rétribution. Mais tout le monde ne créé pas.
Ou alors, comme dit plus haut, tu crées, ou fais marcher un réseau. Dans le premier cas, faut bâtir ton truc en amont, ce qui est chronophage, dans le deuxième, en fait tu ne te poses pas vraiment la question de la valeur, d'autres te le disent, et achètent ce que tu crées.


PS : la photo, c'est pas non plus 5 minutes en rentrant du boulot :roll:
"Une société s'abrutit infiniment plus par un usage régulier de la répression que par une criminalité occasionnelle"

"Je ne parle qu'à des gens capables de m'entendre"

https://efphotographieswordpresscom.wordpress.com/
Avatar de l’utilisateur
lerakir
 
Messages: 507
Enregistré le: 29 Jan 2005, 21:07
Localisation: Sud

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar Monfreid... » 26 Fév 2017, 18:11

il me semble aussi que l'avènement du "tout le monde consomme ce qu'il veut quand il veut" (au-delà du bon sens, il suffit de voir le rythme de consommation de la musique ou des séries téléchargées) correspond (je ne sais pas s'il y a une corrélation ou une causalité) avec un côté "tout le monde est un artiste".

je connais pas mal de monde qui, justement, fait de la photo 5min en rentrant du boulot, avec deux trois filtres ça se partage rapidement et la reconnaissance que l'on attend est rapide et consommable (une émotion immédiate sans autre réflexion que "c'est beau"). Je connais ça aussi en pâtisserie ou en cuisine en général, l'effet "glaçage ou déco qui tue" (et en prime on peut faire du foodporn en alliant cela avec des photos ^^) prend le pas sur le savoir-faire et l'attention.

du coup (mais je ne dis ça qu'à mon humble niveau sans y avoir véritablement pensé) l'effort de la démarche artistique (quand elle n'est pas vendu médiatiquement) serait moins perceptible, moins visible et mériterait moins l'achat.
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar roland65 » 26 Fév 2017, 18:16

Aubert a écrit:Fabrice aussi, chez Gallimard quand même. Ce n'est pas si inaccessible. De là à en vivre....


Ah oui, je l'avais oublié ! Désolé Fabrice...
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3493
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar Arthur Gordon Pym » 26 Fév 2017, 18:32

Attention, je vais enfoncer des portes déjà grandes ouvertes depuis longtemps. Les artistes ont, de tout temps, connu les plus grandes difficultés à vivre de leur travail (appelons cela un travail puisqu'ils y passent tout leur temps). Au cours des siècles, la seule chose qui a évolué est la nature du vecteur qui permet de faire connaître l'œuvre du créateur à l'acheteur éventuel. Je ne passerai pas en revue les différentes techniques de "marketing" qui ont été utilisées jusqu'à nos jours, ça n'a aucun intérêt. De nos jours 2 techniques cohabitent, la vente directe et la vente à distance. Pour la vente directe, l'artiste va exposer ses œuvres dans des endroits où un public, si possible ciblé, est censé être disposé à les acheter. La vente à distance se fait maintenant surtout par Internet mais là, il faut être soit marchand reconnu ou artiste renommé. Donc pour vendre il faut soit passer par un intermédiaire qui se chargera de la promotion et éventuellement de la reproduction du produit, selon sa nature, soit bénéficier d'une certaine renommée pour retenir l'intérêt de l'amateur averti. Le grand problème de l'Internet est que le chineur de base recherche surtout à faire des affaires et ne fait aucun sentiment, il est plus enclin à s'approprier ton bien gratuitement plutôt qu'à t'en payer le juste prix. Alors, fais-toi connaître, constitue-toi un réseau de relais, démarre le bouche à oreille et tu commenceras à vendre. L'équation à résoudre est que pour vendre il faut être connu et pour être connu il faut avoir vendu. Donc, équation sans inconnu car l'inconnu ne vend pas.
Voilà, tout le monde sait cela mais je l'ai dit tout de même.
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 446
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar Geronimo355 » 26 Fév 2017, 19:58

Attention, ce message n'est pas dirigé contre villon dont je ne connais pas le travail.

Les mots suivants de Manset datent de 1996, une époque où internet n'avait pas l'importance qu'il a aujourd'hui. Mais je crois que ça reste pertinent :

"Les artistes ont toujours l'impression qu'ils ont du talent, qu'ils doivent faire écouter leur truc à tout le monde. Ça c'est l'héritage du tout-culturel, merci Malraux. On va aider tout le monde, et tout le monde a du talent. Et maintenant tout le monde a un synthé, un ordinateur, pond des romans, expose. On devrait expliquer une bonne fois pour toutes à tous ceux qui écrivent, peignent ou chantent, qu'on n'en a rien à foutre de ce qu'ils font. Qu'est-ce qu'on en a à foutre de l'armée des sous-Modiano, de la colonne des quasi-Combas ? L'un des maux de l'époque, c'est ce dévoiement, ce détournement par lequel on fait croire à beaucoup qu'il y a de la place alors que c'est faux."

Source : http://www.lesinrocks.com/1996/12/11/mu ... -11233010/
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 74
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar villon » 27 Fév 2017, 01:02

Toutes vos remarques sont très intéressantes, et énergisantes, je trouve que leur argumentation renferme une bonne lucidité, la phrase célébrissime "tu n'as aucune chance, alors fonce, sur un quiproquo..."
Je ne suis pas dessinateur, mais lorsque je vois les rayons BDs et mangas, je me demande comment ils arrivent à publier ces montagnes chaque jour ?
Picasso disait "il faut durer", j'ajouterais épaissir si on tient jusque là. Il y a de tels mètres cubes, que l'on ne doit pas regarder, ça donne le vertigo. Mais parfois un mot d'une personne proche peut vous faire basculer surtout dans l'instant d'hésitation, il y a du Sisyphe dans la création et de la solitude qui doit être assumée, on est seul aux commandes. merci pour ces éclairages.
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 514
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar Monfreid... » 27 Fév 2017, 06:35

villon a écrit:Je ne suis pas dessinateur, mais lorsque je vois les rayons BDs et mangas, je me demande comment ils arrivent à publier ces montagnes chaque jour ?


sur la bd, je vais pas faire long juste rappeler que c'est plus de 36% des dessinateurs au-dessous du seuil de pauvreté (l'augmentation de la production a amené une augmentation du rythme de parution et une baisse, drastique, des "salaires")
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1165
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar Claire » 27 Fév 2017, 21:41

J'ai parfois discuté avec des "pro", peintres, auteurs, comédiens, éditeurs, et mon impression c'est qu'être artiste c'es faire deux métiers : celui qu'on aime : créer ; celui qu'on déteste : se vendre. Espérer que la qualité du premier rendra inutile le second, c'est rêver. Et comme il y a beaucoup d'aléatoire, peut-être il faut prendre ça comme un jeu de stratégie. Le problème c'est qu'on a besoin d'argent pour vivre.

En ce qui concerne internet, personnellement j'y publie pas mal de poésie depuis 15 ans et je le prends comme un espace d'exposition, de progression, d'échanges, qui fonctionne de façon parallèle aux "vrais" lieux d'édition, d'échanges. Je suis contente d'être lue, les textes prennent une existence différente de celle qu'ils auraient eue dans mon tiroir, et peu à peu je crois que je m'améliore grâce à cela. Mais le pas qui consiste à aller vers des éditeurs m'a semblé indispensable à un certain stade...et très intéressant aussi
Ceci dit la poésie n'a jamais fait gagner un centime à un auteur ni à un éditeur et les circuits sont complètement hors marché, donc les enjeux sont encore différents.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1321
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: La gratuité artistique sur la toile

Messagepar Aubert » 28 Fév 2017, 14:08

Tu peux toujours passer le concours de la Villa Médicis: si tu es pris, tu auras en quelque sorte la validation de ton travail, du moins de son intérêt aux yeux d'un public averti, et tu seras rétribué pendant toute une année. Et ma foi, passer une année à Rome "aux frais du contribuables" (j'adore cette expression de péquenaud), qui dirait non?

http://www.villamedici.it/fr/r%C3%A9sid ... -concours/
Merci pour l'info.
Avatar de l’utilisateur
Aubert
 
Messages: 1994
Enregistré le: 08 Jan 2005, 18:18


Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités