On voudrait vivre encore la même chose

Musiques, Cultures, Etc.

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Arthur Gordon Pym » 03 Mar 2017, 16:27

A force d'être rabâchées, les affirmations les plus arbitraires, les impostures les plus criantes finissent par constituer des évidences que plus personne ne songe à mettre en doute. Ceci est bien connu mais ça marche toujours.
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 527
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Geronimo355 » 03 Mar 2017, 19:22

Rappelons le potentiel révolutionnaire et libératoire contenu dans la théorie freudienne :


De la confrontation du marxisme et de la psychanalyse allait naître toute une nouvelle pensée généralement connue sous le nom d'Ecole de Francfort, dont l'ancêtre est Wilhelm Reich.

Psychanalyste hérétique et membre non orthodoxe du Parti communiste, Reich a vu ses ouvrages brûlés simultanément en URSS, en Allemagne hitlérienne et aux Etats-Unis. Son œuvre est considérée par Herbert Marcuse comme "la tentative la plus radicale pour développer la théorie sociale implicite chez Freud". Reich milita pendant des années à la fois dans le Cercle psychanalytique de Vienne et parmi les Jeunesses communistes de Berlin. Il finit par être exclu de l'un et de l'autre. Pour l'auteur de La Révolution sexuelle, seule une transformation radicale de la société pourrait mettre fin aux névroses : le devenir de la psychanalyse n'est pas la clinique mais la révolution sociale. Marxisme et psychanalyse ont une seule et même finalité, telle est la conclusion des écrits de Reich entre 1930 et 1933, notamment dans La Lutte sexuelle des Jeunes.

Ce sont ces idées que reprendront et développeront, à la lumière de la philosophie allemande (principalement l'hégélianisme) et des sciences sociales naissantes, les promoteurs de l'Institut de recherches sociales de Francfort : Adorno, Horkheimer, Marcuse et Fromm. L'Autorité et la Famille fournissent les thèmes de leurs premières investigations, qui seront continuées en Amérique par Etudes sur la Personnalité et la Famille. En 1947, Adorno et Horkheimer publient Dialectique de la Raison, essentiellement consacrée à Hegel, philosophe de la révolution bourgeoise. Dénonçant la "mystification philosophique" de Heidegger, "héritier de la décadence national-socialiste", Adorno s'attaque à toutes les formes de totalitarisme, parmi lesquelles il place le marxisme stalinien.

C'est à partir d'une réflexion sur Hegel que Herbert Marcuse inaugure son œuvre. Publiant Hegels Ontologie en 1932, il contribuera avec Adorno et Horkheimer à approfondir les relations entre Marx et Freud. En 1941, il publie une interprétation marxiste de Hegel, Raison et Révolution. Il règle ses comptes avec le marxisme officiel dans Le Marxisme soviétique, défini comme la "superstructure idéologique" d'une société répressive, dominée par la bureaucratie stalinienne. "S'il y a une différence fondamentale entre les sociétés occidentale et soviétique, il y a parallèlement un fort courant vers l'assimilation", écrit Marcuse. Mais l'ouvrage qui a fait le plus pour la célébrité mondiale de Marcuse est Eros et Civilisation, où il critique le pessimisme de Freud sur l'avenir de la culture et attaque violemment le culturalisme d'Erich Fromm, accusé de prêcher l'adaptation à l'oppression. L'Homme unidimensionnel décrit d'une façon désespérée les structures totalitaires de la société moderne, sans opposition ni perspectives révolutionnaires.
Modifié en dernier par Geronimo355 le 03 Mar 2017, 19:48, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 77
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar mawashi » 03 Mar 2017, 19:30

Dès que ça parle de psychanalyse ça n'en fini pas de parler. On se demande pourquoi...
Avatar de l’utilisateur
mawashi
 
Messages: 212
Enregistré le: 12 Sep 2008, 23:11
Localisation: Auxerre

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Arthur Gordon Pym » 03 Mar 2017, 20:30

mawashi a écrit:Dès que ça parle de psychanalyse ça n'en fini pas de parler. On se demande pourquoi...

En psychanalyse, toute parole, tout écrit, les erreurs, les lapsus, les oublis, les rêves-mêmes, tout est analysé, scruté, interprété. Même quand l'on se tait, on en tire des enseignements. La psychanalyse c'est la CIA + le FBI + la NSA, + ... En fin de compte on utilise la taupe qui s'est logée dans notre subconscient pour tirer le maximum de renseignements sur ce que nous sommes réellement, à notre insu.
Voilà, pour ma part j'arrête ici.
Doctus cum libro.
Avatar de l’utilisateur
Arthur Gordon Pym
 
Messages: 527
Enregistré le: 18 Fév 2017, 14:12
Localisation: La Terre.

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Geronimo355 » 04 Mar 2017, 09:02

Freud et la psychanalyse étaient clairement du côté de la raison, des Lumières, des forces d'émancipation qui cherchaient à désaliéner l'être humain. Ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain sous prétexte qu'il y a eu des abus ou une mauvaise utilisation de ces théories, comme l'a très bien dit Claire plus haut.
Les attaques d'Onfray à Freud le placent dans le camp de ceux qui reprochent à Marx les crimes commis par les staliniens.
Modifié en dernier par Geronimo355 le 04 Mar 2017, 09:52, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 77
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar roland65 » 04 Mar 2017, 09:48

Geronimo355 a écrit:Les attaques d'Onfray à Freud le placent dans le camp de ceux qui reprochent à Marx les crimes commis par Staline.


N'importe quoi ! Onfray a repris les travaux de nombreux historiens anglo-saxons, parus plus de vingt ans avant pour la plupart... Il a surtout fait un boulot de vulgarisateur, mais à sa manière provocatrice et péremptoire, qui peut agacer parfois...
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3560
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Geronimo355 » 04 Mar 2017, 10:06

roland65 a écrit:
Geronimo355 a écrit:Les attaques d'Onfray à Freud le placent dans le camp de ceux qui reprochent à Marx les crimes commis par Staline.


N'importe quoi ! Onfray a repris les travaux de nombreux historiens anglo-saxons, parus plus de vingt ans avant pour la plupart... Il a surtout fait un boulot de vulgarisateur, mais à sa manière provocatrice et péremptoire, qui peut agacer parfois...

Probablement des historiens réactionnaires qui détestent Wilhelm Reich et le freudo-marxisme. Merci Onfray !
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 77
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar roland65 » 04 Mar 2017, 10:07

Geronimo355 a écrit:Probablement des historiens réactionnaires qui détestent Wilhelm Reich et le freudo-marxisme. Merci Onfray !


Non, juste des historiens qui ont fait un travail d'historiens...
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3560
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Geronimo355 » 04 Mar 2017, 10:41

roland65 a écrit:
Geronimo355 a écrit:Probablement des historiens réactionnaires qui détestent Wilhelm Reich et le freudo-marxisme. Merci Onfray !


Non, juste des historiens qui ont fait un travail d'historiens...

OK, je suis convaincu.
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 77
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Claire » 04 Mar 2017, 11:21

C'est une affaire très compliquée, comme chaque fois qu'on essaie de voir la réalité dans ses nuances. Freud avait des qualités et des défauts, mais c'était un homme passionné par la vérité, et un voyant. Ça ne l'a pas empêché de se tromper et d'être parfois sectaire, ni d'être imparfait dans sa vie privée. Ce que dénonce Onfray prend la pensée de Freud par le petit bout de la lorgnette et je ne peux m'empêcher de voir un caniche mordant les mollets d'un géant en prétendant l'abattre. Freud ne cessait de remettre en cause ses propres théories, sa propre pensée, c'est remarquable et c'est ce qui me met en colère quand Onfray l'accuse de malhonnêteté. Mais sa théorie n'est qu'une théorie, certains en ont fait La Vérité et ont sombré dans une forme de religiosité.

Je me sers de cette théorie et de tout ce qui l'a prolongé depuis 30 ans, en "suivant" des enfants, des adultes, des adolescents dans leur réflexion sur eux-mêmes, sur leurs proches, sur le monde. Car il s'agit bien de "suivre", avec cette petite lampe à la main qui parfois lance dans les recoins sombres des lueurs nécessaires. La plupart du temps ça les aide et parfois les guérit. Je suis encore plus en colère qu'Arthur contre ceux qui utilisent cet éclairage sans respect, pour dominer, imposer. Parce qu'à mes yeux l'inconscient doit rester inconscient, à part la petite partie que la patient dévoile lui-même au cours de cette réflexion commune.
La première chose qu'on m'a apprise dans ce travail c'est la faute très grave que représente une interprétation "sauvage", qui blesse et vient fermer à double tour ce qui s'ouvrait. Et le moins qu'on puisse faire quand on risque une interprétation c'est de la présenter comme une hypothèse dont le patient peut seul valider la justesse car c'est de lui-même qu'il s'agit. Tout simplement, l'intimité est un lieu qui exige le respect.

Quand il est arrivé en Amérique, accueilli triomphalement, Freud a murmuré : "ils ne savent pas que je leur apporte la peste". Mais il savait que c'est à cause même de sa justesse que la pensée psychanalytique est dangereuse. Je ne suis en tout cas jamais surprise de la voir haïe après l'avoir vue adulée.

Encore un mot : je n'aime pas beaucoup la cure analytique classique : allongé, 3 fois par semaine, pendant des années parce qu'elle me semble mettre le patient dans un risque d'emprise trop important, même si les sociétés psychanalytiques ont tenté de trouver tous les garde-fous possibles et même si c'est cela qui est censé être thérapeutique. Mais dans une psychothérapie en face à face, la théorie psychanalytique donne de bons résultats.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1330
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Claire » 04 Mar 2017, 13:06

Bon, je ne voudrais pas écraser le débat par ce qui n'est qu'un témoignage. Peut-être je m'illusionne sur les résultats, peut-être ils sont simplement dûs à l'attention bienveillante et au sentiment partagé que les symptômes dont souffrent mes patients ont du sens et qu'ils peuvent le découvrir et s'en libérer. Mais ce qui est sûr c'est que je ne pourrais pas rester à écouter si je ne comprenais rien à tout ce qui se passe, et que la théorie psychanalytique colle très bien...comme d'autres probablement.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1330
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar roland65 » 04 Mar 2017, 13:17

Voir l'excellent article (forcément résumé) de Wikipédia sur la critique de la psychanalyse, qui montre qu'Onfray n'a rien inventé...
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3560
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Geronimo355 » 04 Mar 2017, 14:01

roland65 a écrit:Voir l'excellent article (forcément résumé) de Wikipédia sur la critique de la psychanalyse, qui montre qu'Onfray n'a rien inventé...

Ça on s'en doutait un peu. :)
Avatar de l’utilisateur
Geronimo355
 
Messages: 77
Enregistré le: 20 Jan 2017, 10:21

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Claire » 04 Mar 2017, 14:10

Oui, mais c'est un mélange de beaucoup d'objections de nature très différentes, dont la plupart sont adressées à des dérives, dont le terrible "vous n'êtes pas d'accord avec moi ça prouve bien que j'ai raison", typique de toutes les pensées totalitaires. Aucune théorie psychologique ne peut se prétendre "scientifique" au sens des sciences expérimentales, ça va de soi. Et à mon avis aucune technique psychothérapique ne peut prouver qu'elle se démarque nettement de l'effet placebo, en tout cas à long terme, si on appelle "effet placebo" la relation entre le thérapeute et son patient.

Non, pour moi la vraie question, le vrai débat qu'on aura peut-être un jour quand on sera plus éloigné de la période des dérives, c'est la question de l'existence de l'inconscient et de ses liens avec la clinique.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1330
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: On voudrait vivre encore la même chose

Messagepar Claire » 04 Mar 2017, 14:29

et j'ajoute : je crois que c'est le propre des pensées fortes, novatrices, de se prêter aux dérives idéologiques. Est-ce la preuve pour autant de leur fausseté ?


bon, j'arrête là, bon week-end !
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1330
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

PrécédenteSuivante

Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron