en écoutant trenet

Musiques, Cultures, Etc.

en écoutant trenet

Messagepar villon » 09 Nov 2014, 17:02

En écoutant trenet ce dimanche après midi, je me dis qu'il y a dix chefs d'oeuvre, pareil pour leo ferré et puis c'est dégressif pour l'ensemble de la chanson française parfois un ou deux sur nombre d'années, bashung aussi 3-4
Mais pour notre ami manset je ne sais quoi dire en vérité, pas moyen de citer "l'âme des poètes" de trenet ou la "mémoire et la mer" de léo. Pour gérard (feindre la familiarité avec) je peux en donner que des albums, surtout pas le solitaire. Au hasard je dirais "royaume de siam" "chambres d'asie " sans réfléchir et vous votre sentiment ?
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 514
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Messagepar Lionel » 09 Nov 2014, 22:27

"Chambres d'Asie", c'est justement pas un album (?)
A moins que tu parles du bouquin.

Pour moi, chez Manset, il y a des albums parfaits, je veux dire des sans-faute mais pas beaucoup (celui qui me vient tout de suite à l'esprit, c'est "Lumières" par exemple). Par contre, il y a par album au minimum 2 à 3 titres majeurs, 2 à 3 purs chefs-d'oeuvre au minimum (je sors de ma comptabilité le dernier album de reprises à cause de sa nature justement).

Ce qui m'inquiète, pour tout te dire, c'est que y'a quelques années, j'aurais indiqué une valeur minimale de chefs- d'oeuvre par album supérieure... (mais ça va revenir, soyons confiants !)
Avatar de l’utilisateur
Lionel
 
Messages: 966
Enregistré le: 05 Jan 2005, 11:37
Localisation: Strossburi

Messagepar villon » 10 Nov 2014, 01:37

oui je parlais des morceaux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 514
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Messagepar villon » 12 Nov 2014, 01:33

je me suis très mal exprimé en fait, je dirais l'étrangeté , entre la force de pénétration de l'oeuvre de manset en chacun de nous et en même temps, paradoxalement on a beaucoup de difficulté à mettre en valeur telle ou telle "chanson". En ce moment je suis dans la linguistique, et la description de la langue par la langue elle même est impossible d'où la nécessité d'un méta-langage, qui ne règle pas l'affaire, puisqu'elle représente une sorte de matrice d'où l'on ne sort pas, donc prisonnier de la matrice.
Quelqu'un a vu interstellar, j'ai trouvé ça vraiment bien fait, équilibre entre aventure et science, un super acteur, on ne s'ennuie pas, et pas de 3d ouf
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 514
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Messagepar roland65 » 12 Nov 2014, 07:54

Oui, je l'ai vu hier justement. Pas mal, je ne me suis pas ennuyé. McConaughey est très bien comme d'habitude (moins exceptionnel que dans la série True Detective ou dans Mud). Il y a quelques belles scènes, notamment celle des messages du passé (je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler nos amis). Et puis, voyager à l'intérieur d'un trou noir, c'es troublant...

Par contre, ça manque d'un vrai parti pris radical de mise en scène (comme dans 2001) mais bon, c'est l'effet block buster : le réalisateur n'est qu'un maillon de la chaîne de production et sa vision (s'il en a une !) est édulcorée par une armée de producteurs qui veillent à la rentabilité future du produit...

RB
Deux particules sont dites dans un état intriqué lorsque l'état des deux particules n'est pas factorisable en un produit tensoriel de deux états à une particule.
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3493
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Messagepar Lionel » 12 Nov 2014, 09:09

En ce moment je suis dans la linguistique, et la description de la langue par la langue elle même est impossible d'où la nécessité d'un méta-langage, qui ne règle pas l'affaire, puisqu'elle représente une sorte de matrice d'où l'on ne sort pas, donc prisonnier de la matrice.


On dirait le théorème d'incomplétude de Gödel appliqué à la linguistique (ce n'est pas étonnant vu que les maths sont un langage).


paradoxalement on a beaucoup de difficulté à mettre en valeur telle ou telle "chanson

Je ne suis pas d'accord avec toi, je trouve que certaines chansons sont beaucoup plus importantes que d'autres (ceci dit, j'ai l'impression au travers de ma participation assez ancienne à ce(s) forum(s) que l'importance de telle ou telle chanson est très subjective, personnelle).
Je prends l'exemple de Revivre (la chanson) qui a fait la scène finale du dernier Léo Carax: quand on lit les commentaires sur internet à ce sujet, certains qui ne connaissaient pas ou pas bien Manset se sont pris des claques monumentales (à l'écoute d'une SEULE chanson).
Avatar de l’utilisateur
Lionel
 
Messages: 966
Enregistré le: 05 Jan 2005, 11:37
Localisation: Strossburi

Messagepar villon » 12 Nov 2014, 12:41

oui ça doit être l'effet lavage de manset par les reprises qui me font oublier, le choc de l'une en particulière.
Un couplet me suffit souvent et me transporte dans un couloir de son univers mental, c'est à dire sous l'oeil du microscope ou de la lunette astronomique.
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 514
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08


Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 5 invités