En parlant de poésie

Musiques, Cultures, Etc.

En parlant de poésie

Messagepar marcoo76 » 13 Mai 2024, 16:35

Je ne sais pas si le sujet a déjà été abordé.
Selon vous, Manset est-il un poète ? Le cas échéant, un bon ou un mauvais poète ?

Il est parfois sobre, Territoire de l'Inini, Solitude des latitudes, parfois clinquant, surtout à ses débuts, La Femme fusée , L'Arc-en-ciel.

Ce ne sont que des exemples, j'aimerais néanmoins vos avis là-dessus.

Pour moi, la réponse est oui.
marcoo76
 
Messages: 33
Enregistré le: 18 Mar 2024, 16:44

Re: En parlant de poésie

Messagepar roland65 » 13 Mai 2024, 16:47

Pour moi, GM est un auteur de chansons (paroles et musiques forment un tout).

Ses textes sont poétiques mais tiennent rarement debout tout seuls (à quelques exceptions près). Il y a des fulgurances certes, mais aussi des maladresses, des lourdeurs, des grosses fautes de français...

Mais auteur compositeur (et interprète), je trouve ça très bien moi...
Vulnerant omnes, ultima necat
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3875
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: En parlant de poésie

Messagepar marcoo76 » 13 Mai 2024, 17:06

Oui, auteur compositeur interprète, c'est bien
Il y a pourtant au moins un poème dans son œuvre, c'est Élégie funèbre. On doit surement en trouver d'autre, je pense à La mort d'Orion.

Mais il est vrai que sa poésie est souvent bancale.
marcoo76
 
Messages: 33
Enregistré le: 18 Mar 2024, 16:44

Re: En parlant de poésie

Messagepar Claire » 14 Mai 2024, 11:52

Pour moi Manset est un grand poète, ce qui n'est pas du tout contradictoire avec ses approximations grammaticales et autres maladresses...Ca pose la question de ce qu'est la poésie, ce qu'on pourrait trouver comme caractéristiques de cette forme. Je pense personnellement que c'est une façon très particulière d'utiliser les mots, le langage, en s'éloignant de la pensée rationnelle. Ce n'est pas utiliser des mots jolis pour décrire de belles images ou de nobles sentiments ou des profondes pensées philosophiques (même si la poésie peut aussi être imprégnée de tout cela).
C'est une démarche contraire : utiliser le langage comme un matériau brut, le désorganiser, attaquer le sens commun pour invoquer autre chose, qui est un au-delà. Peut-être l'inconscient collectif ?
Manset désorganise beaucoup, fait des incises, ne termine pas, laisse l'esprit de l'auditeur combler des trous, buter sur des étrangetés, des coïncidences improbables, se perdre dans le sens.

Mais ce qui fait de lui un poète extrêmement particulier, c'est l'alliance qu'il a réussi à construire entre le texte, la mélodie, l'environnement instrumental (qui a été très varié et inventif autrefois) et sa voix chantée.

Ma rencontre avec cela s'est faite en deux fois, au début un intérêt distant, et puis tout à coup une fascination, une émotion étrange, une incapacité à comprendre pourquoi "Les rendez-vous d'automne" me ramenaient à un passé très ancien, indistinct, pourquoi Matrice me donnait une telle énergie...etc. Cette découverte est venue assez tard, avec celle du forum "Rien à raconter" et celle de toutes les chansons antérieures à Jadis et Naguère, les livres.

Depuis, je suis presque constamment déçue, et de plus en plus. Je crois qu'il a vraiment signé un pacte avec son sang et perdu son inspiration sauvage, primitive, en lisant la littérature du XIX ème et en voulant s'en inspirer.
Avatar de l’utilisateur
Claire
 
Messages: 1364
Enregistré le: 05 Jan 2005, 10:50

Re: En parlant de poésie

Messagepar marcoo76 » 14 Mai 2024, 12:21

J'abonde dans votre sens pour ce qui est de la poésie de Manset.

On est déçu depuis quelque temps par ce qu'il nous donne à écouter, car musique et paroles, dans ces derniers albums, ne forment plus un tout indissociable, comme cela pouvait être auparavant, à l'époque du studio de Milan, par exemple.
Il n'y a qu'à comparer l'album Royaume de Siam avec le Blossom, cela saute aux yeux (ou aux oreilles).

Le dernier que j'ai apprécié est Manitoba ne répond plus. Opération Aphrodite est intéressant aussi par sa thématique. Les trois derniers sont parfois difficiles à écouter :-(.
marcoo76
 
Messages: 33
Enregistré le: 18 Mar 2024, 16:44

Re: En parlant de poésie

Messagepar Tokidoki » 27 Mai 2024, 21:06

Quand on veut que la poésie soit quelque chose on a déjà quitté la poésie qui ne demande rien et s'en va flâner du côté des abattoirs. Ruser avec les mots pour tenter de la capturer au lasso l'amuse parfois quand la corde l'effleure. La poésie sourit souvent dans le crâne ouvert des passantes en sombres bottines d'élusives lueurs. Elle se murmure des chansonnettes sous le feuillage des forêts d'acier qui poussent comme pluie d'automne sur Mars. La poésie attend son heure passée de travers au petit matin des songes. Elle glisse sous la neige, se monte le col et souffle les nuits d'été quand tombent les claquements rieurs de l'indécence. On espère encore et la poésie nous tend la joue comme la flèche tend l'arc. La poésie nous oublie tout, nous résoud par l'absence et démonte les moteurs plus vite que la tempête. La poésie se lasse de la poésie. La poésie vit sur la Lune.

Et tout çà passé au vocoder avec une brume de synthèse vibrant comme les ailes d'un bombardier furtif au-dessus des pôles nous fait penser qu'il est bien tard.

IMG_8824  mod001-12.jpg
IMG_8824 mod001-12.jpg (155.31 Kio) Vu 49 fois
Avatar de l’utilisateur
Tokidoki
 
Messages: 81
Enregistré le: 10 Mai 2014, 18:05


Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités