Dans un pays de pain d’épices-

Musiques, Cultures, Etc.

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar roland65 » 20 Sep 2022, 15:17

42KM195 a écrit:bel article sur " Benzine Magazine" qui reprend quelques critiques que l'on lit

"le texte du dernier titre, la Fontaine de la Vérité d’amour, passe sans doute mal (des phrases comme « Céladon s’en allait par les sentiers moussus, dans les dédales abstraits du conte allégorique… », ça vous segmente forcément votre auditoire…)"


Notre journaliste n'a peut-être pas compris que ce titre est un hommage à l'Astrée d'Honoré d'Urfé...
Il faut boire le calice jusqu' hallali
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3643
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar 42KM195 » 20 Sep 2022, 15:58

Vraisemblablement !
ce n'est qu'un extrait de cet article malgré tout très intéressant
42KM195
 
Messages: 59
Enregistré le: 06 Mai 2014, 17:05

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar Monfreid... » 21 Sep 2022, 17:10

(tout en réécoutant Maubert en me disant que les musiciens se sont éclatés sur ce titre)
Un truc positif que j'ai retenu dans l'une des dernières interviews : il aime bien Greta.
ça m'a fait plaisir de lire ça (surtout chez un mec de sa génération).
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1212
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Re: BENZINE

Messagepar villon » 21 Sep 2022, 19:12

Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 596
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: benzine

Messagepar villon » 21 Sep 2022, 19:25

Superbe article d'un connaisseur et d'un amoureux, juste sur la critique, dans le top 5 je suis daccord et même si, il évoque des pistes très intéressantes et subtiles. Bravo
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 596
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar 42KM195 » 21 Sep 2022, 20:30

les articles commencent à sortir
Ouest France a aussi un connaisseur :
"Des chansons comme des nouvelles… Le plus littéraire de nos chanteurs publie « Le crabe aux pinces d’homme », une merveille de nouvel album à l’imaginaire luxuriant."
42KM195
 
Messages: 59
Enregistré le: 06 Mai 2014, 17:05

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar roland65 » 22 Sep 2022, 07:52

42KM195 a écrit:les articles commencent à sortir
Ouest France a aussi un connaisseur :
"Des chansons comme des nouvelles… Le plus littéraire de nos chanteurs publie « Le crabe aux pinces d’homme », une merveille de nouvel album à l’imaginaire luxuriant."


L'article ici.
Il faut boire le calice jusqu' hallali
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3643
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar Monfreid... » 23 Sep 2022, 07:16

Merci pour le lien.

(il y a un point sur lequel il ne change pas, c'en est presque rassurant, il aime faire des raccourcis ou raconter des inepties avec aplomb. Après un tacle sur Astérix dans Paris Match, là, c'est une sortie sur les éditeurs qui ne publieraient plus les livres d'antan -il faudrait lui parler coupe, censure, mauvaise traduction et de bouquins récents comme "les lionnes" (une seule phrase de 800 pages, si ça, ce n'est pas un risque éditorial)- On pourrait croire que je suis méchant, mais c'est un point qui m'a toujours fait sourire chez lui, qui le rend plus terre à terre et... humain).
je les ai tous empaillés, jusqu'à la dernière peluche !
Avatar de l’utilisateur
Monfreid...
 
Messages: 1212
Enregistré le: 12 Jan 2005, 23:04

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar roland65 » 23 Sep 2022, 09:04

Monfreid... a écrit:il y a un point sur lequel il ne change pas, c'en est presque rassurant, il aime faire des raccourcis ou raconter des inepties avec aplomb.


Il aime bien jouer les gourous, mais il y a pas mal de naiveté (ou d'esbroufe ?) chez lui... Voir l'allusion risible à la Chartreuse de Parme dans le titre Marilou, par exemple...
Il faut boire le calice jusqu' hallali
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3643
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar villon » 23 Sep 2022, 13:28

Pantera mérite une explication Psy que je n’ai pas ?
Pour un amateur de Contes barbares , du grand méchant loup ?

J’ai ma réponse en direct :
« Oui, c’est un texte freudien, c’est à la fois la mère indispensable et la mère castratrice. » GM
Merci Roland, pour ton aide... C’est la cousine de « Je tuerai la pianiste »...

Dans benzine : la Fontaine de la Vérité d’amour, passe sans doute mal (des phrases comme « Céladon s’en allait par les sentiers moussus, dans les dédales abstraits du conte allégorique… », ça vous segmente forcément votre auditoire…). GM

Pour moi ça va parfaitement, la langue française est respectable, je préfère cela au désespoir musical français en dessous du seuil d’acceptabilité, en Franglais la plupart du temps.
« “Même s’il y a des productions vraiment pas mal au niveau du son, je suis incrédule devant la pop d’aujourd’hui, à cause de textes de plus en plus indigents : quatre mots, trois phrases, des concepts éculés. GM

Mais comme il le dit il aurait eu plus vite fait d’écrire en Anglais, mais naître en Angleterre il ne peut le refaire !
Vous allez voir qu’il va recevoir un prix aux Victoires de la musique, par Honte du système ‘mafieux’, la mauvaise conscience, sauver leur face. Déjà les Inrocks sont Out car les autres critiques ont l’air plutôt satisfaits !

Benzine : « Le recours à des instrumentations et une production très ‘variétés françaises’ dévalorise clairement des chansons qui, dans un autre contexte, auraient pu devenir des vrais classiques de notre musique, à égalité avec les meilleurs Bashung ou Gainsbourg ».

Non pas eux, ça revient toujours, Bayon le disait aussi, il fait référence à Lumière ? des boîtes à rythmes de l’époque, rectifiées depuis.
Pas d’accord, je me souviens encore dans ces années la majorité des Français c’était Sheila, S.Vartan, Claude François… ou d’autres, rive gauche, on était loin d’Orion à des années-lumière, il faut se rendre compte de ce que ça représentait de l’écouter en 1970 sur un Électrophone en bois, à la platine gondolante, tu mettais le truc les gens fuyaient même dans des milieux plutôt ‘intellos’, ils préféraient, la pure Variété genre Fugain, encore pire qu’aujourd’hui, enfin j’hésite, aujourd’hui on est dans le clinquant électronique.
‘Marin Bar’ a eu du succès radio aussi, et ce n’était pas S.Distel quand même ni les Corons, ça me fait mal rien que de les écrire, et Gainsbourg est un grand surfeur des modes outre-Atlantique, il n’a jamais rien créé musicalement, épargnez-moi les insultes.
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 596
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar roland65 » 23 Sep 2022, 17:15

villon a écrit:Benzine : « Le recours à des instrumentations et une production très ‘variétés françaises’ dévalorise clairement des chansons qui, dans un autre contexte, auraient pu devenir des vrais classiques de notre musique, à égalité avec les meilleurs Bashung ou Gainsbourg ».


En effet, la production de cet album est bien planplan. Et puisque GM dit depuis longtemps qu'il se soucie plus des textes, pourquoi ne pas confier la production à quelqu'un d'autre, par exemple Frédéric Lo ou Benjamin Biolay ?
Il faut boire le calice jusqu' hallali
Avatar de l’utilisateur
roland65
 
Messages: 3643
Enregistré le: 19 Oct 2006, 16:09
Localisation: Planète Mars

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar villon » 24 Sep 2022, 11:49

"Les Echos" conseil, "le nouveau chef-d'oeuvre de GM".
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 596
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar villon » 24 Sep 2022, 12:36

Je trouve que sa carrière est parfaitement menée, demande-t-on a Gauguin de changer ses pinceaux, sa toile, son sujet, son emplacement, qui peut se le permettre, cette illusion de l’amélioration échappe au non ‘créateur », le résultat est si fragile, ténu, tient à si peu au final, donc qui sait si changer tel Habillage ne va que plaire à une sorte de confort canapé, façon ‘sur ma belle platine’, l’art n’est pas fait pour être sécurisant. Si on parle de Son variété, ‘Y’a une route’ ?, Biolay n’y est pas encore arrivé, ‘Les vases bleues’ exceptionnel dans sa fragile composition, ‘Amis’ un trésor de simplicité, je peux égrener, pour moi il n’y a que ‘Lumières’ et encore on s’est habitué, c’est une époque synthé, ça a son charme.

Si ‘2870’ avec les Pink Floyd dans le style du guitariste de ‘Wish you were Here’, ça j’aurai aimé, le chef-d’œuvre !
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 596
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

Re: Dans un pays de pain d’épices-

Messagepar Tokidoki » 25 Sep 2022, 06:34

Merci à tous les généreux passeurs d'articles. On y lit de chouettes digressions qui donnent toujours envie d'avoir une fois cette longue conversation avec l'animal, manière de trancher dans le vif, manière de retenir le désastre.

Citant "Instant Karma" comme ultime lumière, Manset brûle ses vaisseaux et nous abandonne à nos rêves.

https://www.youtube.com/watch?v=xLy2SaS ... johnlennon

Et tente encore de jouer au Meccano avec le mixage de "Pantera", ma favorite de cet album, malgré sa caisse claire venue d'il y a quelques décennies et toujours aussi cartonnée, figée comme une tête d'impala au mur de sa gentilhommière sonore, comme un signe de piste pour ne pas nous perdre de vue. Un chasseur nous vise en jetant au diable Vauvert les basses, les compressions, les spatialisations, avant de couvrir le tout d'un orgue du tonnerre. Bricolage de génie.

https://www.youtube.com/watch?v=KC4YAXK ... nset-Topic
Avatar de l’utilisateur
Tokidoki
 
Messages: 36
Enregistré le: 10 Mai 2014, 18:05

Re: Laissez-nous

Messagepar villon » 25 Sep 2022, 12:28

Pour "Laissez-nous", ça sonne comme le cri de Greta Thunberg, maintenant que l'on sait qu'il est un admirateur, grand-père soucieux de ses petits enfants, de leur avenir, on retrouve cette simplicité naïve qu'elle représente, à la limite du supportable parfois pour elle, je la trouve un peu sectaire, mais...Souchon avec son "Pardon" était assez bon je trouve !

La nouvelle dans le vinyle je ne l'ai que parcourue, un conte à la GM.
Et meure ou Pâris ou Hélène Quiconque meurt, Meurt à douleur
Celui qui perd vent et haleine Son fiel se crève sur son coeur
Corps féminin, qui tant es tendre Oui, ou tout vif aller ès cieux
Avatar de l’utilisateur
villon
 
Messages: 596
Enregistré le: 03 Mar 2009, 01:08

PrécédenteSuivante

Retourner vers T o u t e s ♦ C h o s e s

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron